Peu connue du grand public, la marque commerciale de Brokair, arrivé en France il y a dix ans, Anyway, dont la spécialité est le vol négocié, vient d'ouvrir son agence de voyage en ligne http://www....

Peu connue du grand public, la marque commerciale de Brokair, arrivé en France il y a dix ans, Anyway, dont la spécialité est le vol négocié, vient d'ouvrir son agence de voyage en ligne http://www.anyway.fr. Grâce à Anyway, Brokair est devenu l'un des principaux fournisseurs des agences de voyages. Achetant beaucoup de billets à de nombreuses compagnies, Anyway peut reproduire le modèle américain des preview-travel.com ou travelocity.com proposant tous les tarifs concurrents sur une même destination. Le PDG de Brokaire, Eric Eustache explique "la différence avec les Américaines ou d'autres Français est que nous ne proposons pas que des invendus ou les tarifs publics des compagnies aériennes. Plus de la moitié de notre chiffre d'affaires provient des vols négociés". Le système d'information est interconnecté aux systèmes de réservation des compagnies. Grâce à un système d'optimisation, Brokair prend en compte plus de paramètres que ses concurrents. Ainsi, Anyway peut se permettre de rembourser la différence lorsqu'un client trouve une offre meilleure. Après six mois de lancement du site, consacrés à l'optimisation avec trois nouvelles versions successives du site prévues d'ici au mois de septembre, Aniway investira en promotion à la rentrée et se consacrera à son objectif d'atteindre, sur douze mois, 30 millions de F de ventes. Depuis le lancement de son nouveau site, la Fnac a recours à ses services, d'autres partenaires ont aussi engagé des discussions. Eric Eustache table sur un triplement annuel de la vente de billets sur Internet jusqu'en 2002. En 2002 "la vente sur Internet devrait représenter entre 7 et 10 % d'un marché total qui devrait avoisiner les 60 milliards de F". Anyway compte réaliser un chiffre d'affaires de 380 millions de F en 1999, contre 300 millions en 1998, dont 250 millions de F de ventes de billets. (Le Quotidien du Multimédia - 02/04/1999)