Chitika a identifié les sites possédant les membres les plus loyaux du Net. Résultat : Facebook et Digg se hissent aux premières places. Une notion de fidélité dont l'importance pour les annonceurs n'est pas si certaine.

Facebook et Digg disposent des audiences les plus fidèles du Net, avance Chitika. La société spécialisée dans le ciblage publicitaire a comparé le nombre de visiteurs uniques avec le nombre de retours par semaine sur les principaux moteurs de recherche et réseaux sociaux. Digg, Facebook, Google, Yahoo!, Bing et Twitter étant concernés. L'utilisateur qui consulte le même site plus de quatre fois par semaine est considéré comme étant "loyal". Selon Chitika, Facebook est de loin le meilleur "générateur" de membres fidèles : près d'un utilisateur sur cinq revient régulièrement sur le site. Digg vient juste après, suivi par Yahoo! et Google. Twitter dispose d'un peu plus de 10 % d’utilisateurs fidèles. Une notion d'identification de la fidélité qui semble intéressante à maîtriser pour les marketeurs.
Loyauté est le Saint Graal d'un web marketeur
"Ce qu'on appelle le trafic qualifié est le Saint Graal d'un webmarketeur", confirme à L'Atelier François Mathieu, chargé de web marketing chez MédiaVeille. Pour le reste, il nuance. Selon lui, tous les sites sont différents et possèdent des visiteurs propres avec un comportement unique. Difficile de tabler uniquement sur la fidélité des visiteurs pour décider d'afficher des réclames. "Par exemple, si vous êtes un gros site e-commerce ou un site spécialisé dans le B2B, votre trafic sera radicalement différent", explique-t-il. "Et cela ne veut pas dire que le site de l'annonceur B2B ne fonctionne pas". Et d'ajouter : "Au contraire, il peut n'avoir que deux cents visites par mois mais des visiteurs ultra qualifiés, qui vont apporter des opportunités commerciales certaines"
Dans la logique de fidélisation de client
Reste qu'en ce qui concerne l'affichage de réclames sur les réseaux sociaux, cette information sur la fidélité n'est pas négligeable. Les professionnels sont encore réticents à s'intéresser à ces plates-formes. "On ne trouve pas encore forcément de nouveaux visiteurs avec les médias sociaux", affirme le chargé de web marketing. Mais il semble qu'une fois de plus, plus que la notion de fidélité, ce qui importe est la réceptivité des visiteurs sur un média social au moment où ils le visitent.