Pionnier du podcast francophone avec 90000 abonnés, ArteRadio.com lance aujourd'hui une nouvelle tendance, celle de l'audioblog, qui propose aux internautes...

Pionnier du podcast francophone avec 90000 abonnés, ArteRadio.com lance aujourd'hui une nouvelle tendance, celle de l'audioblog, qui propose aux internautes de diffuser sur le Web leurs propres productions sonores.
 
Pourquoi un tel projet ? Pour Silvain Gire, responsable éditorial et cofondateur d'ArteRadio, celui-ci s'imposait. En effet, dit-il, "nous recevons en moyenne un CD de créations sonores par jour, sans parler des propositions de collaboration. Grâce aux home studios et aux logiciels de montage, il y a de plus en plus de gens qui font des sons. Les audioblogs devraient répondre à ce besoin d'expression".

Avec son service audioblogs, ArteRadio.com laisse la parole aux internautes(cliquez pour agrandir)
Après les blogs écrits, ce sera donc aux blogs audio de permettre aux milliers d'internautes de s'exprimer. Ceux qui souhaitent se prêter au jeu ont le choix entre quatre formules d'abonnement:

une formule "Bien", gratuite, mais qui demande à l'internaute de louer un espace disque sur un serveur pour héberger ses productions.
Une formule "Très Bien" à 100Mo d'espace disque, facturée 6 euros par trimestre.
Une formule "Top" à 500Mo et à 21 euros le trimestre.
Une formule "Super Top" à 1 Go pour 36 euros.

 
Chaque espace est simple à gérer : pour diffuser des sons, l'internaute doit seulement intégrer des fichiers sonores au format MP3 ou libre Ogg. Il peut également écrire des posts, et dispose de 9 modèles graphiques au choix, sans publicité.
 
La plate-forme, qui se veut "une forme d’art [...] des verbatim, des témoignages, des paroles populaires sans musique ni commentaire [...] qui sont autant d'images mentales pour les oreilles", a été lancée il y a quelques jours auprès de 5000 abonnés à la newsletter du site. Elle remporte déjà un certain succès: 25 espaces de diffusion auraient été créés. Internautes, ouvrez vos oreilles!
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 11/10/2006)