Dans quelques semaines, Barnesandnoble.com, filiale commune créée par Barnes & Noble et Bertelsmann, va faire son entrée au Nasdaq. Elle pourrait lever plus de 200 millions de dollars, en mett...

Dans quelques semaines, Barnesandnoble.com, filiale commune créée par Barnes & Noble et Bertelsmann, va faire son entrée au Nasdaq. Elle pourrait lever plus de 200 millions de dollars, en mettant jusqu'à 20 % de son capital sur le marché. Bien que la société ne veuille pas dire avec précision ce qu'elle fera de cet argent frais, l'un de ses responsables ne cache pas l'objectif numéro un du site "rester un très bon numéro deux aux Etats-Unis et s'imposer comme le numéro un dans le reste du monde, via la marque Bol.com". La stratégie adoptée est complètement différente de celle d'Amazon.com qui vient d'acquérir 46 % de Drugstore.com et de signer un accord avec Dell en micro-informatique "nous ne nous diversifierons pas vers des secteurs, mais nous allons au contraire nous concentrer sur l'activité de vente de livres et de produits médias". Bien qu'arrivés tard sur le Net, les dirigeants de Barnesandnoble.com demeurent confiants sur leurs atouts pour rattraper leur retard, sur le marché américain en particulier. Les 7 millions d'ouvrages que regroupent les deux partenaires, édités en plusieurs langues, représenteraient en effet le double du catalogue d'Amazon. "Nous allons capitaliser sur le savoir-faire marketing de Bertelsmann qui sait particulièrement comment choyer ses clients". L'amélioration du concept de page d'accueil personnalisée figure notamment parmi les innovations introduites récemment par BOL. De nouveaux services seront ouverts prochainement permettant aux abonnés de discuter entre eux de leurs lectures et de publier des critiques. (Les Echos - 23/03/1999)