La régie proposer aux annonceurs de financer un module en échange de la visibilité d'une marque. Le but : mieux cibler les consommateurs. Et, pour le développeur, avoir une idée précise de ce qu'il pourra toucher.

BeMyApp mise sur le sponsoring pour amener les marques dans les applications

Entretien avec Cyril Attia, Fondateur de BeMyApp, régie de sponsoring d'applications mobiles.

L'Atelier : Les consommateurs sont de plus en plus friands d'applications. Une mine d'or pour les annonceurs ?

Cyril Attia: Oui, mais les business model de la publicité sur le mobile ne sont pas vraiment très efficaces aujourd'hui. Les annonceurs ont du mal à trouver la bonne stratégie lorsqu'ils veulent y investir. En fait, nous nous sommes rendus compte que lorsqu'une application est payante, le nombre de téléchargements est limité. La population touchée est donc peu nombreuse et pas spécialement bien ciblée. A l’inverse lorsqu'elle est gratuite, les annonceurs présents paient en fonction du nombre de pages vues et celles-ci sont souvent trop peu nombreuses.

En quoi estimez-vous que votre stratégie, qui passe par le sponsoring, répond à cette problématique ?

Ce modèle donne la possibilité au développeur de connaître plus précisément à l'avance combien il peut espérer gagner, et à la marque de cibler en détail un type de clientèle. Le format que nous avons développé permet ainsi de toucher un même utilisateur sur la durée et offre la possibilité à une entreprise de faire évoluer en temps réel sa campagne sous les yeux des mobinautes. Techniquement, le téléchargement de l'application est gratuit pour l'utilisateur. A chaque ouverture de celle-ci, une pleine page s'affiche avec la publicité de l'annonceur et la mention "cette application vous a été offerte par ...". Ainsi la marque sponsorise un nombre de téléchargements prédéfinis. De plus, lors de la consultation de l'application, une bannière textuelle apparaît pour créer plus de visibilité pour la marque.

Quels sont les bons arguments pour attirer les annonceurs ?

Nous avons choisi les applications car elles permettent de mieux cibler les internautes. Lorsqu'elles vont prendre la parole, les marques peuvent ainsi toucher un échantillon très précis de la population ce qui n'est pas le cas lorsqu'elles utilisent un format digital traditionnel. De plus, avec les Week-Ends BeMyApp qui regroupent à le fois des développeurs et des designers, nous voulons être un véritable intermédiaire entre les jeunes développeurs et les marques. Nous aimerions que ces dernières proposent directement à un créateur de le soutenir. L'objectif est de constituer une communauté qui à terme, répondra aux besoins des marques tout en proposant un modèle économique à la fois pour la publicité sur les applications et de projet de développement d'application en nom propre.