Au 1er semestre 2002-2003, le groupe Bigben Interactive, acteur majeur de la distribution de logiciels de jeux vidéo et d’accessoires pour consoles de jeux vidéo, a réalisé un chiffre d’affaires ...

Au 1er semestre 2002-2003, le groupe Bigben Interactive, acteur majeur de la distribution de logiciels de jeux vidéo et d’accessoires pour consoles de jeux vidéo, a réalisé un chiffre d’affaires de 93,2 millions d’euros, en baisse de 24,9 % par rapport au 1er semestre 2001-2002 (124,1 millions d’euros). Hors Royaume-Uni, les ventes du groupe progressent de 16,6 %. La réorganisation engagée au Royaume-Uni se traduit par une perte d’exploitation de 3,8 millions d’euros, et une perte nette avant survaleurs de 4,3 millions d’euros. Au premier semestre, le groupe réalise ainsi un résultat d’exploitation consolidé de – 1,40 million d’euros et un résultat net avant survaleurs de – 3,65 millions d’euros, contre un résultat d’exploitation positif de 6,55 millions d’euros et un résultat net positif avant survaleurs de 2,98 millions d’euros au 1er semestre de l’exercice précédent. La contribution de la France et du Benelux est positive. L’Allemagne dégage une légère perte en résultat d’exploitation et en résultat net dans un environnement particulièrement morose. Le leadership obtenu en matière d’accessoires, la montée en puissance de la distribution exclusive et la poursuite de plan de réorganisation devraient permettre à Bigben Interactive UK de poursuivre sa croissance au Royaume-Uni sur les coeurs de métier Groupe et de dégager un résultat net avant survaleurs à l’équilibre au 2ème semestre de l’excercice en cours. Le plan de restructuration au Royaume-Uni se traduit notamment par l’arrêt de l’activité de distribution non exclusive dont le volume d’activité était estimé initialement à près de 40 millions d’euros pour l’exercice en cours, par la cession de la plate-forme logistique d’Eastleigh, par la délocalisation de l’activité à Manchester et par une réduction significative de l’effectif. Ces mesures devraient permettre de générer, en année pleine, une économie d’environ 2,5 millions d’euros. Le groupe table sur une prévision de chiffre d’affaires comprise entre 270 et 300 millions d’euros pour l’exercice en cours. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 11/12/2002)