Encore indécises il y a un an, les entreprises françaises multiplient aujourd'hui les expériences d'envergure. Toutefois, comparée au volume d'affaires réalisé par les Anglo-Saxons, l'activité des s...

Encore indécises il y a un an, les entreprises françaises multiplient aujourd'hui les expériences d'envergure. Toutefois, comparée au volume d'affaires réalisé par les Anglo-Saxons, l'activité des sites marchands français demeure embryonnaire. Nul ne peut mesurer avec précision, à l'heure actuelle, la portée des profondes mutations qui s'annoncent dans notre société de consommation. Voici donc un premier état des lieux de ce secteur qui promet dans les années à venir de belles surprises. Bien sûr, il est possible que vous connaissiez déjà certains chiffres.

Selon une enquête Benchmark Group/Motivaction, on compte aujourd'hui 100 millions d'internautes dans le monde, 1,5 million de sites web et 240 pays connectés.

A l'horizon 2000, on comptera 327 millions d'internautes, dont 132 millions aux Etats-Unis, 23 millions en Allemagne, 22 millions au Japon, 17 millions en Angleterre et 12,6 millions en France (source Benchmark Group/Motivaction).

En France, on dénombre 2 millions d'internautes et 1 million d'abonnements individuels à des fournisseurs d'accès en décembre 1998. Les principaux fournisseurs d'accès sont Wanadoo (400 000 abonnés), AOL-Compuserve (300 000 abonnés), Club Internet (200 000 abonnés) et Infonie (100 000 abonnés). La durée moyenne d'une connexion est de 23 minutes. (source Benchmark Group/Motivaction / La Fnac-La Cinquième Développement-Publimétrie / Association française des fournisseurs d'accès).

On dénombre dans le monde 97 millions de consommateurs en ligne pour un chiffre d'affaires global de 32 milliards de dollars (source Benchmark Group/Motivaction).

Le matériel et logiciels informatiques arrivent toujours en tête avec des ventes représentant 1,6 milliard de dollars, suivis par les voyages (1,5 milliards de dollars), les loisirs (580 millions de dollars), les vêtements (150 millions de dollars) et l'alimentaire (130 millions de dollars) (source Vinton Cerf/Inet 98).

On compte en France près de 500 sites marchands générant un chiffre d'affaires global compris entre 300 et 340 millions de F. 200 000 Français, soit 10 % des internautes, ont réalisé au moins un achat en ligne pour un montant moyen de 450 F. Le coût moyen de construction d'un site s'élève à 500 000 F (source Benchmark Group/Motivaction).

395 des 1 500 premières entreprises françaises, soit 26 %, ont ouvert un site web français, 7 % un site web international, 18 % ont déposé un nom de domaine mais ne disposent pas d'un site opérationnel, 49 % n'ont ni site, ni nom de domaine déposé. 73 des 100 premières entreprises françaises ont un site web. Sur les 395 sites des 1 500 premières entreprises françaises, 43 % sont en plusieurs langues, 37 % sont grand public, 35 % B to B, 13 % font du commerce électronique. 70 % des entreprises ont ouvert un site web pour faire de la communication opérationnelle, 56 % pour présenter des informations utiles à la clientèle, 23 % dans un but marketing, 9 % pour y faire des transactions (source Benchmark Group/Motivaction).

Selon l'enquête Benchmark Group, seuls 7 % des sites affichent sur le Net des prix plus bas que dans le monde réel, 14 % se contentent de promotions et 79 % appliquent un prix identique.

Enfin, en 1998, les investissements publicitaires se sont élevés à 2 milliards de dollars dans le monde, dont 1,3 milliards de dollars aux Etats-Unis, 105 millions de F en Europe et 28,5 millions de F en France. Ils s'élèveront en 2003 à 15 milliards de dollars dans le monde, dont 10,5 milliards aux Etats-Unis, 2,8 milliards de dollars en Europe et 1,2 milliards de dollars en Asie. (Marketing Direct - janvier-février 1999)