L’Association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL), vient de présenter les résultats de deux études Médiamétrie et Nielsen/NetRatings sur le commerce en ligne en France ...

L’Association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL), vient de présenter les résultats de deux études Médiamétrie et Nielsen/NetRatings sur le commerce en ligne en France. Selon Nielsen/NetRatings, le nombre d’acheteurs sur Internet atteint 5,1 millions d’acheteurs uniques au 3ème trimestre 2002, soit une progression de 124 % par rapport au 1er trimestre 2001. Sur la même période, le pourcentage d’internautes ayant acheté en ligne est passé de 19 à 31,4 %. Cette croissance est notamment très forte dans des catégories de populations achetant peu en ligne jusqu’à présent, comme les ouvriers (+ 299 %), les employés (+ 158 %) ou bien encore les 50-64 ans (+ 126 %). Trois principaux facteurs sont à l’origine de cette croissance : - la fréquence de connexion : 51 % des internautes se connectant quotidiennement achètent en ligne, contre 15 % se connectant une à trois fois par mois, - l’ancienneté sur Internet : 45 % des habitués d’Internet depuis plus de trois ans achètent en ligne, contre 15 % des personnes connectées depuis moins d’un an, - l’accès au haut débit : 44 % des internautes ayant accès au haut débit à domicile achètent en ligne, contre 31 % pour la moyenne des internautes. A ce jour 10 français sur 100 achètent en ligne, contre 14 allemands et 22 britanniques. Selon les données clés du commerce électronique recueillies par PricewaterhouseCoopers auprès d’un panel de 13 commerçants en ligne, le nombre de transactions a progressé de 43 % au 3ème trimestre 2002 par rapport au 3ème trimestre 2001. De janvier à septembre 2002, cette progression est de 39 % par rapport à la même période de 2001, pour atteindre 7,1 millions de transactions. Selon l’ACSEL, le chiffre d’affaires de dix des treize membres, représentatifs du commerce en ligne en France, a crû de 60 % au 3ème trimestre 2002 par rapport au 3ème trimestre 2001. Par ailleurs, l’ACSEL préconise Labelsite comme signe d’engagement de qualité auprès de l’ensemble des acteurs du e-commerce en France. Via Labelsite, signe de confiance promu par la Fédération des entreprises de vente à distance (FEVAD) et la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), les e-commerçants s’engagent à respecter un ensemble de règles regroupées en trois catégories : réalité et identité du commerçant derrière le site, conformité à la règlementation et à la déontologie de la vente à distance, transparence et protection des données. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 15/11/2002)