BOL France, la toute nouvelle librairie en ligne lancée le 4 février par Havas et Bertelsmann espère bien que cette nouvelle forme électronique de vente d'ouvrages par correspondance, encore peu ré...

BOL France, la toute nouvelle librairie en ligne lancée le 4 février par Havas et Bertelsmann espère bien que cette nouvelle forme électronique de vente d'ouvrages par correspondance, encore peu répandue en France, va se généraliser. Bien décidée à imposer sa marque, BOL multiplie les accords de partenariats. Après les accords signés au niveau européen avec AOL Europe et avec Lycos, l'un des principaux "portails", BOL France vient d'annoncer, au Milia, deux accords séparés avec le quotidien "Libération" et le service en ligne Infonie. Désormais, les visiteurs du site de "Libération" pourront commander directement tous les livres chroniqués par le journal, via BOL. "Libération" fera gratuitement la promotion de ce nouveau service dans ses colonnes, tandis que BOL affichera sur son site la sélection littéraire hebdomadaire du quotidien. Infonie (120 000 abonnés), pour sa part, à choisi BOL comme "libraire exclusif" de son service en ligne. Ayant signé ces deux contrats renouvelables pour un an, Fabrice Cavaretta, le patron de BOL France a précisé "le montant total de ces accords indexés sur la performance de chaque partenaire représente pour BOL un investissement compris entre 1 et 1,5 million de F". Pour toucher les 350 000 abonnés d'AOL et CompuServe France, BOL avait déjà dû versé 8 millions de F, et près de 5 millions pour capter l'audience du moteur de recherche Lycos. Fabrice Cavaretta n'entend pas en rester là "nous désirons créer des liens avec tout acteur, portail ou fournisseur d'accès qui souhaite compléter son offre culturelle et la valoriser sur BOL". (Les Echos - Le Figaro - Libération - 11/02/1999)