Voir un produit soutenu par un proche encourage une personne à en avoir une bonne opinion. Une donnée à exploiter pour les PME, mais qui ne doit pas faire oublier les autres formes de marketing.

Le bouton "Like" presque aussi influent qu'un conseil d'ami

Même si près de trois quarts des gens préfèrent encore partager directement leur sentiment à l'égard d'une entreprise ou d'un produit avec leurs amis, ils sont déjà près de 20 % à utiliser les médias sociaux. Notamment grâce à l'onglet "like". Ils ne sont que 13 % lorsqu'il s'agit d'écrire un commentaire, rapporte CityGrid Media. Qui rappelle que ce fameux bouton permet de partager une impression quant à une page, un produit ou un service, et qu'il est désormais considéré comme influençant dans l'image qu'aura une personne d'un bien qu'elle souhaite acquérir. Le cabinet conseille du coup aux entreprises de petite taille à les agréger à leurs sites.

Parier sur le "like"...

"Cette tendance doit donc pousser les PMEdéjà présentes sur le web à tout faire pour encourager les "like" sur leur page Facebook" souligne Kara Nortman responsable de la publication chez CityGrid Media. Les moins de 35 ans accordent en effet autant de crédit à un réseau social comme Facebook avec le bouton "Like" que les conseils que leur apportent leurs amis. Pour autant, ces entreprises, ajoute-elle, "doivent également accentuer leurs efforts sur d'autre formes de marketing complémentaire pour toucher le consommateur".

...sans pour autant oublier les autres formes de marketing

En effet, les médias sociaux semblent un relais important mais ne seraient pas encore un outil indispensable quant à la décision d'achat final des consommateurs. Il semble qu'ils sont un quart à visiter Facebook avant d'effectuer un achat contre 63 % à visiter Google. Pour autant les plus sensibles aux médias sociaux sont les jeunes et la population féminine. En effet près de 40 % des personnes âgées de moins de 35 ans ont déjà "liké" la page d'un commerçant, ce chiffre passe même à 50 % lorsque l'on s'intéresse aux 18 - 24 ans, alors même qu'ils ne seraient que 18 % à poster des commentaires.