Chine : aucune entreprise n'a répondu aux accusations de RSF - Début décembre, l'association Reporters sans frontières (RSF) avait envoyé une lettre à 14 entreprises travaillant dans le secteur ...

Chine : aucune entreprise n’a répondu aux accusations de RSF - Début décembre, l’association Reporters sans frontières (RSF) avait envoyé une lettre à 14 entreprises travaillant dans le secteur d’Internet, leur demandant d’intervenir auprès du gouvernement chinois pour que celui-ci abandonne sa censure du Réseau et libère les « cyberdissidents » emprisonnés (voir article de l’Atelier du 4 décembre 2003). Selon l’association, les entreprises seraient directement impliquées dans la répression du gouvernement chinois, auquel elles vendent du matériel informatique. Aucune des entreprises visées par ces courriers n’a répondu à l’association, à ce jour. RSF vient d’en publier la liste, que voici : Cisco Systems, Microsoft, Intel, Thomson, Nortel Networks, Hewlett-Packard, Logitech, Oracle, NEC, Samsung, SunMicrosystems, IBM, Yahoo ! et Alcatel. Belgique : le verrouillage des CD entraîne une série de plaintes – L’association belge de consommateurs Test-Achats a annoncé avoir reçu plus de 200 plaintes de consommateurs mécontents de la technologie de protection des CD, qui rend les copies illisibles sur certains appareils (autoradios et ordinateurs notamment). L’association a donc porté plainte contre quatre des cinq grandes maisons de disque mondiales, et demandé la fin de la pratique consistant à vendre des CD protégés. Une première audience de l’affaire aura lieu cette semaine. Cependant, selon la législation européenne, les maisons de disques et les détenteurs de droits d’auteur ont le droit de protéger leurs œuvres par des moyens techniques… de la même manière que les consommateurs ont un droit à la copie privée ! La major BMG et le site Virginmega.fr collaborent - VirginMega.fr est le premier site français ayant obtenu les droits de distribution numérique des cinq grandes maisons de disques mondiales. Le site a en effet annoncé lundi la signature d’un accord avec la major BMG, qui l’autorise à proposer les titres de son catalogue en téléchargement définitif et gravable. Un accord qui permettra à Virginmega.fr, qui offre aujourd’hui 50.000 titres de monter rapidement à 500.000 chansons. (Atelier groupe BNP Paribas – 07/01/2004)