Hollywood sévit contre le téléchargement en ligne – Il s’agit de protéger « l’énergie créatrice de l’industrie et les emplois de près d’un million d’Américains ». C’est par ces deux raisons que...

Hollywood sévit contre le téléchargement en ligne – Il s’agit de protéger « l’énergie créatrice de l’industrie et les emplois de près d’un million d’Américains ». C’est par ces deux raisons que l’Association du cinéma américain (MPAA) justifie son intention de devenir plus virulente contre « le vol de films sur Internet ». Avant de recourir à des poursuites judiciaires, l’association lance une campagne d’information : elle diffusera via les grands quotidiens nationaux et certaines publications destinées au public jeune des publicités contre le téléchargement illégal. Selon les chiffres cités par la MPAA, entre 400.000 et 600.000 films seraient téléchargés chaque jour illégalement sur Internet. Voyages de luxe : Go Voyages lance un site dédié – www.govoyagesprestige.com, c’est la nouvelle adresse web que les inconditionnels du luxe, les amoureux des vacances haut de gamme et les adeptes des plus beaux palaces doivent ajouter à leurs favoris. Selon le tour-opérateur Go Voyages, l’ouverture de ce site « Prestige » répond au nombre croissant de demandes de ses clients dans ce sens. Avec cette nouvelle activité, Go Voyages entend réaliser un chiffre de 15 millions d’euros en 2005. Les prix des livres en librairie doivent être respectés sur Internet – Attention ! Si vous revendez des livres neufs à bas prix sur des sites Internet spécialistes des enchères, vous pourrez être taxé de concurrence déloyale. C’est ainsi qu’un journaliste allemand, qui revendait sur Ebay des livres offerts par des éditeurs dans le cadre de sa fonction a été attaqué par un libraire et jugé par le tribunal de Francfort. La cour a estimé qu’un particulier qui met régulièrement et en grand nombre des livres à la vente sur Internet devait s’en tenir aux prix qui sont en vigueur dans les librairies. Cette décision ne s’applique pas aux livres d’occasion ni à la vente occasionnelle.(Atelier groupe BNP Paribas - 17/06/2004)