A fin juin, le portefeuille d’abonnements a progressé sur un an de 14 %, dépassant les 14 millions, dont 7,3 millions à l’international. En un an, le groupe a enregistré 1,7 millions d’abonnements (...

A fin juin, le portefeuille d’abonnements a progressé sur un an de 14 %, dépassant les 14 millions, dont 7,3 millions à l’international. En un an, le groupe a enregistré 1,7 millions d’abonnements (nets) supplémentaires. La numérisation du parc d’abonnés s’est poursuivie tandis que le revenu moyen par abonné a augmenté. Le chiffre d’affaires brut client généré par l’interactivité, avec notamment le service de paiement à la séance Kiosque et de pari à domicile, dépassera en France les 600 millions de F sur l’année 2000, soit le double de l’an passé. Lancé en avril, le service PMU de pari à domicile connaît en particulier un vif succès avec plus de 20 000 comptes ouverts à ce jour et 1 million de F de paris effectués en moyenne quotidiennement, soit une progression sur un an de 44 %. Près d’un abonné sur deux dans le groupe souscrit désormais à un programme numérique. Les équipes de Canal + Technologies travaillent actuellement à l’élaboration de la nouvelle génération de terminaux numériques dont le déploiement commercial est prévu en 2001. Ces nouveaux terminaux permettront l’accès Internet sur la télévision et intégreront un disque dur. CanalNumédia, constitué en janvier 2000, ayant pour vocation de créer le portail vertical du groupe Canal Plus, à partir des marques, des contenus, des savoir-faire de celui-ci en matière d’information, de divertissement, de cinéma et de sport, compte à ce jour une trentaine de sites à son actif et 20 millions de pages vues par mois. La société a déjà mis en ligne les sites canalplus.be en Belgique, canalplus.se en Suède et canalplus.no en Norvège. Ce sera le tour de la Pologne, des Pays-Bas, de la Finlande et du Danemark d’ici à la fin de l’année. Enfin, en novembre, une nouvelle version du site français canalplus.fr, intégrant une interactivité et des effets spéciaux, sera lancée. Au 1er semestre 2000, le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 1 858 millions d’euros en hausse de 20 %. Il est généré pour l’essentiel par les activités de télévision à péage (1 577 millions d’euros, + 14 %) dont 29 % à l’international. Le chiffre d’affaires du secteur de la production et de la gestion de droit s’élève à 199 millions d’euros (+ 63 %). La forte progression enregistrée est liée à l’activité croissante de négoce de droits sportifs chez Sport + (79 millions d’euros, contre 9 millions d’euros au 1er semestre 1999). Le résultat net consolidé part du Groupe s’élève à 104 millions d’euros, contre 36 millions au 1er semestre 1999. En présentant les comptes, Pierre Lescure a notamment souligné combien la perspective de devenir le pôle télévision et cinéma du deuxième acteur mondial de la communication, le Groupe Vivendi Universal, était riche d’opportunités de croissance et de profit pour le groupe. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 16/10/2000)