Lancé voici un an par Canal + et le concepteur de jeux vidéo Cryo, le Deuxième Monde a cessé d'exister le 12 mars à minuit. Assailli par les réclamations, Canal + a ouvert sur le Web (http://www.2nd...

Lancé voici un an par Canal + et le concepteur de jeux vidéo Cryo, le Deuxième Monde a cessé d'exister le 12 mars à minuit. Assailli par les réclamations, Canal + a ouvert sur le Web (http://www.2nd.world.fr) une page d'explication et y annonce "l'avènement d'un nouveau monde en 3D" : "Chers citoyens du Deuxième Monde (...) vous ne pouvez plus accéder au Deuxième Monde tel que le connaissiez via votre CD-ROM. Logique, le serveur est fermé à jamais". Cette fermeture dont la responsabilité est rejetée sur Cryo par Canal + est l'aboutissement d'un conflit qui oppose depuis deux ans les deux entreprises. Ayant conçu les logiciels faisant fonctionner le Deuxième Monde, Cryo reproche à Canal + d'enfreindre un contrat conclu en 1994 en envisageant, sans son assentiment, l'abandon du CD-ROM payant et le remplacement de la technologie de Cryo par celle de l'américain Black Sun. Canal + explique sur le Web que "Cryo a choisi de mettre un terme unilatéralement au contrat" et publie le texte d'une lettre de Cryo datée du 4 mars "il vous appartiendra au plus tard le 12 mars 1998 de cesser toute utilisation du Deuxième Monde". Depuis cinq jours, le nouveau monde est accessible sur le Web à condition de charger un petit programme complémentaire. Comme l'explique Canal + "en clair, le décor change, la technologie change, mais la communauté est la même". Bien entendu, hier Cryo a réagit, toujours par l'Internet, mais cette fois en envoyant un communiqué par courrier électronique avertissant que Canal + a donné aux utilisateurs du Deuxième Monde une information tronquée en ne présentant que la lettre du 4 mars et non toutes les autres correspondances liées à cette affaire. (Libération - 18/03/1998)