Les responsables de CanalSatellite ont esquissé ce que deviendra l’interactivité à la télévision au cours des prochains mois. Dès le 28 septembre, le million d’abonnés devraient pouvoir préparer un...

Les responsables de CanalSatellite ont esquissé ce que deviendra l’interactivité à la télévision au cours des prochains mois. Dès le 28 septembre, le million d’abonnés devraient pouvoir préparer un week-end, effectuer quelques achats à partir de leur télécommande. Pour cela, il a fallu développer une plateforme interactive semblable à ce que l’on peut voir sur Internet. Toutefois, à la différence du Web, la télévision présente l’avantage d’offrir des images animées de qualité. A partir du 17 septembre, en se connectant à la nouvelle chaîne, C Sat, ou en passant par la nouvelle mosaïque interactive, les abonnés pourront surfer sur les différentes chaînes, utiliser les jeux, écouter la radio en regardant un match de foot à la demande en passant d’un programme à un autre. 80 % des abonnés utilisent déjà une fonction interactive, principalement sur les chaînes Météo, Demain et sur le Kiosque. En déplaçant un curseur rouge, la mosaïque interactive permet de parcourir les soixante chaînes en prenant connaissance du titre et des horaires du programme en cours. C Sat, parallèlement, diffuse 24h/24 des bandes-annonces et décrypte le fonctionnement des différents services. CanalSatellite se transforme aussi en galerie commerciale (Forum Boutique). Ayant cessé d’émettre le 30 juin, la chaîne Spectacle a testé le principe d’un achat en ligne payé par carte bancaire (la sécurisation des transactions ayant permis à la chaîne d’obtenir dès 1996 l’agrément du GIE Carte bancaire), livré par UPS dès le lendemain. Chaque jour, une vingtaine d’achats (disques, billets de spectacle, livres principalement) ont été effectués sur cette chaîne. Les responsables de CanalSatellite privilégient le modèle du “pas de porte”, un espace commercial réservé à chaque chaîne plutôt que de consacrer une chaîne au commerce en ligne. Cette stratégie permettre à CanalSatellite de se rémunérer par une commission sur les ventes d’environ 5 %. (Le Monde - 02/09/1998)