Canalweb, spécialiste français de l’audiovisuel sur Internet, propose, depuis la fin du premier semestre 2000, aux possesseurs de caméscope un outil baptisé Téléperso leur permettant de mettre en l...

Canalweb, spécialiste français de l’audiovisuel sur Internet, propose, depuis la fin du premier semestre 2000, aux possesseurs de caméscope un outil baptisé Téléperso leur permettant de mettre en ligne leurs vidéos personnelles. L’internaute peut transmettre son document par mèl ou envoyer sa cassette vidéo par La Poste accompagnée du texte à Canalweb qui l’encode. De plus, Canalweb a mis à la disposition des utilisateurs de Téléperso un studio d’enregistrement pour ceux ne disposant pas du matériel nécessaire. L’utilisateur vient sur place et enregistre son émission, aidé par l’équipe du site. Toutes les vidéos sont visionnées. La vidéo est reprise dans l’une des rubriques du site si elle est jugée d’une qualité suffisante. Pour lancer le site, Canalweb a organisé un concours récompensant les meilleurs réalisateurs. Plus de 250 vidéos d’une durée maximum de 5 minutes sont aujourd’hui en ligne. Prochainement, de nouvelles fonctionnalités devraient faire leur apparition, notamment la mise en place d’un service pour les Webcams émettant en temps réel. Actuellement, Téléperso est entièrement financé par Canalweb et ne possède aucune source de revenus. Armelle Mercier, responsable des opérations précise que la société réfléchit à différentes solutions «soit le service devient payant, soit nous nous rémunérerons sur la publicité et le sponsoring». Téléperson s’adresse à deux types d’utilisateurs: le grand public et les TPE/PME. A terme, il est vraisemblable que les contenus du grand public deviennent des WebTV thématiques ou régionales avec des sources de revenus et des partenaires propres, le service ne pouvant devenir payant. En revanche, les PME pourraient payer un modeste abonnement, leur permettant de mettre en ligne leurs informations institutionnelles. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 11/01/2001)