milliards d'euros en 1999. Selon une étude du cabinet Boston Consulting Group (BCG) réalisée auprès de 546 distributeurs européens, les ventes en ligne ont généré en Europe en 1999 un chiffre d'af...

milliards d'euros en 1999. Selon une étude du cabinet Boston Consulting Group (BCG) réalisée auprès de 546 distributeurs européens, les ventes en ligne ont généré en Europe en 1999 un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, soit une progression de 200 % par rapport à 1998. Les ventes en ligne ont représenté 0,2 % du commerce de détail européen l'an dernier. En 1999, les ventes en ligne aux Etats-Unis ont représenté 36 milliards de dollars, soit une augmentation de 145 %, et 1,2 % du revenu total des ventes américaines. Selon le BCG, le marché européen du commerce de détail devrait atteindre cette année 9 milliards d'euros et 45 milliards en 2002. Les voyages, l'informatique, les livres et les services financiers représentent 75 % des articles vendus en ligne en Europe. Selon les secteurs et les pays, on note une forte hétérogénéité. Ainsi les enchères entre particuliers sont deux fois plus développées en Allemagne qu'ailleurs, l'informatique représente 20 % du marché européen du commerce en ligne, contre 10 % seulement en France et en Allemagne. Le courtage financier représente, pour sa part, 30 % du commerce électronique en France, contre 3 % au Royaume-Uni. Les poids lourds du commerce électronique européen sont l'Allemagne et la Grande-Bretagne (60 % du marché). En France, les ventes sur Internet ont généré un chiffre d'affaires de 324 millions d'euros en 1999, contre 103 millions d'euros en 1998. Les distributeurs français ont réalisé 273 millions d'euros et les distributeurs étrangers 51 millions. La part des achats sur les sites étrangers est passée de 30 % en 1998 à 16 % en 1999. Ceci est dû à l'augmentation rapide du nombre de sites français. Les ventes sont réalisées essentiellement sur trois secteurs : courtage, voyages et livres (67 % du total). Le Minitel représente toujours 80 % du commerce électronique français. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 28/02/2000)