Cette année, la publicité sur internet en Chine devrait se rapprocher en matière de revenus de la publicité télévisuelle, portée par l'engouement des internautes pour les vidéos publicitaires et l'e-commerce.

Rien qu'en 2012, le chiffre d'affaire du marché de la publicité en ligne en Chine aurait augmenté de près de 46.8%, atteignant ainsi les 75.31 milliards de Yuan. Des chiffres qui, selon une récente étude de iResearch, institut de recherche spécialisé dans le numérique en Chine, devraient probablement égaliser ceux de la publicité télévisuelle cette année. Et, d'après l'étude, c'est d'ailleurs à l'une des composantes même des campagnes télévisuelles – la vidéo – que la publicité en ligne vaut cette augmentation conséquente de ses revenues. Ça, et bien sûr à l'engouement des Chinois pour le e-commerce et donc à la montée de la publicité relatif à ce secteur.

Publicité via la vidéo

Ainsi, l'étude révèle que, depuis mai 2012 en Chine, le taux de pénétration de l'audience des vidéos en ligne a dépassé celui de la simple recherche sur internet. Celui-ci serait en effet particulièrement porté par l'engouement des programmes télévisuels diffusés sur internet, amenant ainsi les publicitaires à s'associer de manière plus poussée avec les chaînes de télévision et les sites web. Ainsi, le partage de vidéos serait passé de 0,6% à 7,7% en 2012, et devrait continuer sur sa lancée. Mais la publicité pour le e-commerce ne serait pas en reste. Ainsi, iResearch prévoit pour 2016 que le chiffre d'affaire issu de la publicité sur les moteurs de recherche et les plates-formes de commerce électronique représentera 30% du chiffre d'affaire total de la publicité en ligne en Chine.

Un marché qui entre toutefois en maturation

Et si ces chiffres semblent indiquer de nouvelles opportunités pour les publicitaires sur ce marché, le rapport précise toutefois que le marché de la publicité en ligne serait en plein milieu de son stade de maturation. Trois raisons sont avancées à cela. La première, selon iResearch, est que les taux de croissance les plus élevés datent maintenant d'une dizaine d'années. Ensuite, les services publicitaires des entreprises puissantes nécessitent d'être réformés et sont maintenant à la recherche d'innovation. Et cela, même si la publicité mobile est seulement au stade de développement et reste difficile encore à monétiser. Enfin, l'étude précise que la faiblesse actuelle du pays du point de vue macroéconomique est sur le point d'influer sur le développement du marché de la publicité en ligne.