Les données relatives aux goûts des consommateurs sont utiles aux marketeurs. Mais ces derniers doivent faire attention à certaines méthodes comme leur réutilisation pour envoyer des cookies indésirables.

Le ciblage publicitaire doit encore affiner ses méthodes

Aux Etats-Unis, les publicitaires se servent de plus en plus d’informations relevant de la vie privée pour mieux cibler leurs futurs clients sur Internet. Cela parfois à la limite de la légalité, estime Nancy King, une chercheuse de l’université américaine de l’Oregon. Elle explique que récemment, ce qui a changé avec le monde du e-commerce, c’est que les annonceurs peuvent créer des profils d’utilisateurs personnalisés et cibler plus efficacement leurs futurs clients. Or les consommateurs ont de plus en plus de mal à accepter que cette intrusion se fasse avec des cookies directement dans la page ou venant de sites tiers.

Le problème des cookies

Alors même que de plus en plus d’outils et de logiciels existent pour répondre à ce problème de protection des données privées, les internautes semblent pour la plupart ignorer qu’ils sont à leur disposition. Mais il semble que cela soit en train d’évoluer. Le principal problème restant, selon Nancy King, ce sont les cookies tierce partie. En effet, ils ne font pas partie directement de la page que l’utilisateur visite. Ils récupèrent uniquement des informations contenues dans celles-ci pour renvoyer des publicités inattendues et créer des liens vers d’autres sites marchands. Nancy King insiste sur le fait que "les implications en termes de données privées sont très importantes dans ce cas là, et la majorité des consommateurs préféreraient que cela ne se produise pas".

Une stratégie qui rapporte

Pour autant, même si la collecte d’informations privées peut faire peur au consommateur, Nancy King souligne que "les publicités ciblées, notamment sur les réseaux sociaux, automatiquement en fonction des pages visitées auparavant par l’utilisateur sont très efficaces et mieux acceptées par le consommateur que les cookies""". Ce sont elles qui apportent le plus de retour sur investissement. Le consommateur perçoit moins directement l’intrusion et considèrent que la publicité associée au site est ainsi plus pertinente.