Le site de vidéo à la demande Cinezime, ouvert au public français depuis un an et demi et fondé en 2005 par quatre cinéphiles grenoblois, a décidé de lancer une offre payante de VOD sans DRM, c'est-à-dire...

Le site de vidéo à la demande Cinezime, ouvert au public français depuis un an et demi et fondé en 2005 par quatre cinéphiles grenoblois, a décidé de lancer une offre payante de VOD sans DRM, c'est-à-dire sans verrous numériques. Spécialisé dans le cinéma indépendant, Cinezime va désormais proposer 40 % de son catalogue à la vente sans DRM.
 
Le paiement des films souhaités s'effectuera au moment du téléchargement, après que l'internaute aura accepté une licence d'utilisation soulignant le fait que la copie est illégale en dehors du cadre privé du détenteur.
 
"[…] proposer des films sans DRM n'est pas moins sûr que de proposer les films en DVD puisque, jusqu'à présent, toutes les copies illégales proviennent de copies de DVD. Par contre, c'est en simplifiant l'accès à l'offre légal que nous lutterons efficacement contre ces copies illégales", a souligné Orna Ghenassia, la gérante de la société. Et d'ajouter : " Les ayants droit décident de la manière dont ils souhaitent rendre disponibles leurs films : plus de sécurité au détriment de la facilité d'utilisation ou plus de confiance envers les utilisateurs au bénéfice d'une utilisation plus large".
 
Cinezime n'hésite donc pas à faire un appel du pied aux ayants droit pour qu'ils autorisent la diffusion de leurs œuvres sans protection numérique. A quand un catalogue en ligne 100 % sans DRM ?

Cinezime souhaite promouvoir le cinéma indépendant. Sa solution ?
Proposer une offre de VOD... sans DRM !
(cliquez pour agrandir)
Mais Cinezime ne s'arrête pas là, et propose aussi une partie de son catalogue gratuitement pour développer l'accès des consommateurs aux films indépendants. Et les ayants droit qui ont donné leur accord pour faire partie de cette offre de free on demand seront rémunérés grâce aux revenus générés par la publicité diffusée sur le site.
 
D'autres sites finiront-ils par suivre l'exemple de Cinezime ?
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/03/2007)