(voir la revue de presse du 21/06). En association avec Interbrand, spécialiste du marché des marques et de l'identité, IBM a étudié en avril et mai derniers l'accès au réseau Internet de 45 banqu...

(voir la revue de presse du 21/06). En association avec Interbrand, spécialiste du marché des marques et de l'identité, IBM a étudié en avril et mai derniers l'accès au réseau Internet de 45 banques (dont 7 françaises : BNP, Crédit Agricole, Crédit Lyonnais, Crédit Mutuel, Banques Populaires, Caisses d'Epargne et Société Générale) sur la base de six critères : l'accessibilité du site, sa facilité de navigation, le service offert au client, le contenu du site, les performances techniques et l'expression visuelle. L'américaine Citibank a été élue "première banque Internet du monde", suivie par des groupes bancaires scandinaves (ForentingsSparbanken, Meritanordbanken, SE Banken) et suisses (UBS au cinquième rang). Créé en octobre 1998 par l'assureur britannique Prudentiel, Egg parvient à se classer à la 8è place, derrière deux groupes américains Wells Fargo et Net Bank (banque virtuelle d'Atlanta née en octobre 1996 comptant déjà 21 000 comptes et 500 millions de dollars d'actifs). Viennent ensuite au 9è rang le Crédit Suisse et à la 10è place Commerzbank. Ces groupes financiers ont tous compris l'avantage qu'ils tireraient à offrir sur Internet un contenu concis dans un cadre de travail organisé. L'"e-brand" bancaire est né. Les banques françaises dans ce domaine font encore pâle figure. Tous ces groupes bancaires veulent attirer une clientèle nouvelle par l'image qu'ils véhiculent sur leur site Internet. Les plus performants en la matière sont ceux qui offrent un service en ligne complet, clair et structuré. (Les Echos - 23/06/1999)