La population, d'origines diverses, et particulièrement jeune, rend particulièrement adaptée la mise au point de campagnes de communication mobiles, et au langage simple et fédérateur.

Pour communiquer au Moyen-Orient, il faut penser jeune et mobile

Le Moyen Orient, tête de proue de la communication interactive ? C'est peut-être le point de vue de Publicis, qui vient de racheter un réseau d'agences numériques de la région, Flip Media. Le but ? Compléter la présence digitale du groupe français dans le monde. Une expansion qui passe évidemment par la compréhension des usages et spécificités locaux, facilitée par l'achat d'un acteur du cru. L'une des premières particularités du marché, par exemple, étant ainsi l'âge des consommateurs. "Jusqu'à 40% des individus ont moins de 16 ans dans certains pays", précise ainsi Yousef Tuqan, PDG de Flip Media.

Une population multiculturelle

Ce qui nécessite de se concentrer, peut-être plus qu'ailleurs, sur la mobilité et l'innovation : "ces jeunes sont des early adopters pour qui le smartphone, considéré comme très privé et non contrôlé, est essentiel", ajoute t-il. Communiquer au Moyen-Orient ne nécessite pas seulement de s'adapter aux habitudes des jeunes locaux. En effet, cette partie du monde est composée de différents pays, dans lesquels les populations parlent des arabes différents. Cela s'amplifie également avec la présence de populations de différentes nationalités ayant chacune leurs cultures, leurs standards. Pour Yousef Tugan, "communiquer en France c'est s'adresser à des gens qui ont en règle générale des références culturelles proches". En revanche, au Moyen-Orient, "il faut par exemple faire des publicités que tout le monde doit comprendre, il faut faire simple".

Les spécificités influencent le recrutement

C'est pourquoi, selon le PDG de l'agence, 90% de ce qu'ils produisent est fait en anglais et en arabe. Un détail ? Pas vraiment puisque cela demande plus d'exigence envers certains collaborateurs : "il faut travailler avec de très bons copywriters", note Yousef Turgan. A noter qu'en intégrant le réseau d'agences de Publicis, Flip Media entend bien se développer. "A court terme, nous voulons nous développer sur notre zone", précise Yousef Turqan. Avant d'ajouter : "mais, pour nous, il est clair que c'est une opportunité pour grossir".