Huddlemind commercialise des réseaux sociaux dédiés à l'apprentissage. Pour aider à la réalisation des objectifs, la société met à contribution des animateurs de communautés.

 

Groupe de réflexion dédié à la culture numérique, Huddlemind (http://huddlemind.net), basée à Cape Town en Afrique du Sud, s’emploie à pousser les salariés vers les médias sociaux. “Ces derniers ont mauvaise réputation : perte de temps, outils trop techniques...”, explique Natalie Govender, community manager de l’entité que L’Atelier a rencontré dans la quartier Seapoint de Cape Town (http://en.wikipedia.org/wiki/Sea_Point). Pour venir à bout de ces réticences, Huddlemind commercialise depuis deux ans des réseaux sociaux privés. Ceux-ci sont basés sur la plate-forme en ligne développée par la start-up californienne Ning. Le contenu et les processus de formation sont majoritairement apportés par les entreprises, même si Huddlemind participe également, afin d’animer le site et d’aider à l’activité des membres.


Impliquer les community managers pour rendre le réseau plus attractif


Pour motiver les salariés à prendre leur formation en main, l’entreprise met à profit les mécanismes mis à disposition par Ning (groupes, chat, statuts, etc.). Selon la community manager, la motivation passera de plus en plus par l’ajout de techniques ludiques (points, badges). Mais la particularité du Think Tank de la Silicon Valley sud-africaine passe par l’implication des animateurs de communautés multi carte. Natalie Govender est ainsi tout à la fois professeur, community manager, curatrice, facilitatrice… Un de ses rôles est ainsi de suivre de près les progrès de l’apprentissage et d’amener une touche humaine à des tâches essentiellement liées à la communication et la publication numérique.


Des réseaux ouverts à tous


Les réseaux d’apprentissage peuvent être accessibles sur invitation ou ouverts à tous. A noter qu’Huddlemind se cache aussi sous le concept d’OGDA (http://www.ogilvydma.com), l’Ogilvy’s Digital Marketing Academy. Sur ce site, la filiale locale de l’agence de publicité diffuse publiquement – et sous licence Creative Commons – ses informations sur le marketing  et les médias numériques.