Même dans le cas où une minorité serait plus convaincante que la majorité, les personnes indécises et non informées tendront toujours à suivre le choix de la masse. Un processus qui assure le respect du principe de démocratie

On imagine souvent qu'une minorité de population revendicative et active tend à prendre le pas sur une majorité moins véhémente. Ils convertiraient de fait à leur cause les personnes ne possédant pas d'opinion tranchée. Pourtant, d'après une équipe de scientifiques (dont certains font partie de l'institut Max Planck) qui a mené des études sur le sujet, il semblerait qu'au contraire, les personnes "non-informées" tendent à suivre la voie de la majorité. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont inspirés d'études menées sur des bancs de poisson, qu'ils ont ensuite mis à l'épreuve de plusieurs modèles informatiques censés décrire le comportement humain.

S'inspirer du comportement des poissons

L'expérience consistait en fait à introduire des poissons non conditionnés dans un bassin contenant déjà deux types de poissons. Le premier type était éduqué de manière très puissante pour se diriger vers de la nourriture jaune, et comptait 5 représentants. Le second groupe présentait lui une attirance pour des aliments bleus, moins forte toutefois que pour le premier groupement, mais était constitué de 6 spécimens. Et il s'est avéré que si dans un environnement fermé, les poissons "jaunes" poussaient les bleus à se diriger vers la nourriture jaune, lorsque des poissons non conditionnés étaient introduits, la situation changeait. Ainsi, ces derniers tendaient à se conformer aux aspirations de la majorité et poussaient même les poissons jaunes à se diriger vers la nourriture bleue.

Un phénomène qui permet le respect du principe démocratique

Une fois les mêmes conditions appliquées à des groupes humains, des résultats semblables sont apparus. Selon les chercheurs, un tel phénomène est intéressant dans le sens où il permet de s'assurer du respect du principe de démocratie: des personnes non informées ne tendront en effet pas à se laisser convaincre par une minorité, mais accentueront au contraire le choix de la majorité. Toutefois, les chercheurs signalent qu'il est important que le pourcentage de personnes indécises ne soit pas trop élevé, auquel cas il devient impossible de prédire de manière efficace quelque comportement que ce soit