Shawn Fanning a changé de religion. Le créateur de Napster, premier du nom, s'était fait le promoteur de la musique libre de droits à télécharger gratuitement sur Internet. Fermé en 2001 sur...

Shawn Fanning a changé de religion. Le créateur de Napster, premier du nom, s'était fait le promoteur de la musique libre de droits à télécharger gratuitement sur Internet. Fermé en 2001 sur ordre de justice, Napster renaissait de ses cendres en octobre 2003 avec une formule de téléchargement légal et payant.

Aujourd'hui, Shawn Fanning a trouvé un arrangement entre sa religion du libre et celle du respect des auteurs qui possèdent des droits sur leur musique. Il vient de lancer via Snocap , la société américaine dont il est le directeur stratégique à San Francisco (à 26 ans à peine), un service qui propose aux auteurs et aux maisons de disque de faire gérer leurs droits et de surveiller l'accès de leurs oeuvres sur Internet.

Snocap permettra à ces artistes et maisons de disque d'enregistrer leurs oeuvres dans une base de données spécifique sur laquelle elles seront protégées. Pour avoir accès à leurs catalogues Snocap, les revendeurs devront s'inscrire auprès de la société et payer une redevance annuelle : de 1 à 100 dollars.

Avec ce procédé, Shawn Fanning espère réconcilier les plates-formes de P2P et l'industrie musicale en ralliant des sites très connus et fréquentés comme eDonkey, Kazaa... à sa formule. L'entreprise n'est pas aisée, même si les prix pratiqués par Snocap sont modiques. Du côté de l'industrie, Snocap travaille déjà avec les majors Universal Music, Sony BMG et EMI qui auraient commencé à enregistrer leur répertoire sur ses bases.

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/06/2005)