Shawn Fanning va sans doute décevoir ses plus grands fans. Cet américain aujourd'hui âgé de 24 ans mettait il y a quelques années à la disposition des internautes une plate-forme d'échange de...

Shawn Fanning va sans doute décevoir ses plus grands fans. Cet américain aujourd'hui âgé de 24 ans mettait il y a quelques années à la disposition des internautes une plate-forme d'échange de musique en ligne : Napster était né. Enfant terrible, Shawn Fanning devient vite pour l'industrie musicale l'ennemi à abattre. Il sera d'ailleurs condamné pour piratage par la justice américaine.
Aujourd'hui, l'échange gratuit de titres musicaux ne semble plus tellement intéresse Shawn Fanning : le jeune inventeur vient de retourner sa veste pour se mettre au service des maisons de disque. Il vient en effet de créer une entreprise, baptisée "Snocap" et fondée sur une technologie de traçage des échanges des musiques sous copyright.
L'objectif : rémunérer les maisons de disque et les auteurs. Shawn Fanning a précisé que sa nouvelle technologie consistait à repérer les internautes qui téléchargent des œuvres protégées, à leur faire savoir qu'ils sont sous surveillance et à les faire payer la musique téléchargée, avant de passer à d'éventuelles poursuites judiciaires.
Déjà, Snocap s'est assuré un premier client prestigieux : Universal Music Group, dont toute l'offre de musique en ligne sera proposée au travers de la nouvelle technologie. Pas de doute que ses concurrentes ne devraient pas tarder à approcher Snocap...
Comment fonctionne la technologie Snocap ?
Concrètement, Snocap offre aux détenteurs de copyrights la possibilité d'enregistrer leur travail dans la base de données de Snocap et d'y préciser les conditions de vente de leurs morceaux : prix, nombre d'écoutes possibles, nombre de copies possibles, etc. C'est ainsi que Universal Music Group a inscrit tout son catalogue dans les bases de données Snocap.
Il faut dire que jusqu'à présent, les magasins de musique en ligne qui ne sont pas des maisons de disque passent beaucoup de temps à négocier avec les détenteurs de copyrights les prix et les conditions de distribution des œuvres de leur catalogue. Snocap devrait ainsi servir d'intermédiaire entre les premiers et les seconds.
Par ailleurs, Snocap se propose d'apposer sur chaque titre musical une empreinte audio, qui permettra de l'enregistrer, de l'identifier et de le suivre au travers de ses pérégrinations d'un utilisateur à un autre. Plus question, donc, de payer une chanson et de la transférer à tous ses contacts !
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/12/2004)