groupe Amaury. Pour Canal + qui cherche à remplacer LCI, diffusé actuellement sur le bouquet CanalSat et sur son concurrent direct TPS, ce partenariat serait stratégique. Fixé par Pierre Lescure, pr...

groupe Amaury. Pour Canal + qui cherche à remplacer LCI, diffusé actuellement sur le bouquet CanalSat et sur son concurrent direct TPS, ce partenariat serait stratégique. Fixé par Pierre Lescure, président de Canal +, le calendrier de lancement de cette chaîne serait vraisemblablement tenu et toujours prévu pour le printemps 1998. Selon Christian Dutoit, le patron du projet, qui se montre extrêmement prudent sur ce partenariat, il faudrait que les choses soient signées "pour la fin de l'été" et que les deux groupes aient "bien avancé" d'ici là pour être prêts au printemps. Traitant les journaux de 20 h de "sermons ennuyeux" "trop longs, trop conventionnels", Christian Dutoit estime qu'il faut "rabibocher" les téléspectateurs avec l'actualité télévisée et leur offrir l'information qui les concerne de plus près, c'est-à-dire de l'information "de proximité". Si cette alliance était conclue, les deux groupes rassemblés n'en tireraient que des avantages, tous deux ayant les moyens, un professionnel de la télévision et de l'information (Christian Dutoit) et un poids lourd de la presse de l'information. Le budget de 150 millions de F sera inférieur de 46 % à celui de LCI (280 millions) et l'effectif de moins de 100 journalistes, sera aussi inférieur à celui de LCI. Ce projet de chaîne d'information n'est qu'une nouvelle étape dans la guerre que se livre le groupe TF1 et le groupe Canal +. Aux côtés de la Lyonnaise des Eaux, de M6, de la CLT-UFA, de France Télévision et de France Télécom, TF1 possède effectivement 25 % du bouquet de télévision numérique TPS. Le bouquet CanalSat, lancé en 1996, compte aujourd'hui 500 000 abonnés en numérique (plus de 160 000 à TPS lancé quelques mois plus tard). Non seulement la guerre porte sur les offres de programmes et sur les tarifs d'abonnement, mais ces derniers temps, chacun des protagonistes n'a pas hésité à recourir aux tribunaux pour régler leurs différents commerciaux. Pour le groupe de Pierre Lescure, la présence de LCI dans le bouquet CanalSat ne peut devenir que de plus en plus insupportable. (La Tribune - 06/08/1997)