Jobline Internationale, société en ligne de recherche professionnelle, créée en Suède en 1997, présente actuellement dans 12 pays en Europe, détenant une base de données de plus de 1 150 000 candida...

Jobline Internationale, société en ligne de recherche professionnelle, créée en Suède en 1997, présente actuellement dans 12 pays en Europe, détenant une base de données de plus de 1 150 000 candidats, vient de réaliser une troisième étude afin de mieux répondre aux attentes des internautes. Cette étude met particulièrement en avant sept grandes tendances: répartition par branches d’études, par niveau d’études, par secteur d’activités, par sexe, par tranches d’âges, par régions et par aspirations professionnelles. 37 % des chercheurs d’emplois présents sur Jobline.fr sont issus du milieu commerce / économie, 17 % du milieu technique, 14 % de l’informatique et des nouvelles technologies, 10 % des mathématiques, 7 % des sciences humaines, 5 % du droit, 3 % ex æquo des sciences sociales et de l’art, 2 % ex æquo de la médecine/santé et de l’enseignement. 31 % des chercheurs d’emploi ont un Bac + 2, BTS, DUT, 13 % une maîtrise, 12 % un bac + 3, une licence, 11 % le bac, 11 % un DEA/DESS/3ème cycle, 10 % une maîtrise d’économie, 9 % un diplôme d’ingénieurs, 2 % ont un doctorat et 1 % un MBA. Les secteurs d’activités sont très diversifiés. Les secteurs du marketing et de la gestion/ventes occupent une place de plus en plus importante par rapport au secteur IT/Télécom (respectivement 9 %, 17 %, 20 %). 58,8 % des candidats inscrits sont des hommes. 64,3 % des hommes sont en recherche active, 35,7 % des femmes en recherche passive. Plus de 70 % des candidats ont entre 20 et 34 ans. Paris et la banlieue parisienne représentent 48 % des candidats, le Sud-Est 17 %, le Nord-Ouest 14 %, le Nord-Est 12 % et le Sud-Ouest 9 %. L’informatique et les nouvelles technologies occupent la première place des aspirations professionnelles (25 %) devant la gestion et les ventes (14 %) et le marketing (12 %). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/05/2001)