précisé que "la commercialisation du DAB se fera en deux étapes. Dès l'année prochaine, arriveront les récepteurs numériques sonores avec radio-texte, c'est-à-dire des autoradios à des prix compris ...

précisé que "la commercialisation du DAB se fera en deux étapes. Dès l'année prochaine, arriveront les récepteurs numériques sonores avec radio-texte, c'est-à-dire des autoradios à des prix compris entre 4 000 et 4 500 F avec un son parfait et des "afficheurs" de véritables messages. C'est également en 1998 que sera étendue à d'autres villes françaises que Paris la diffusion de programmes en DAB". Les deux atouts de la radio numérique sont la qualité sonore des disques compacts alliée à une meilleure réception et la possibilité de diffuser des "données associés" sous forme de texte, d'images fixes ou animées, en même temps que le son. Lors de la conférence des fréquences de Wiesbaden en 1995, la norme européenne DAB (Eureka 147) est devenue internationale. L'émission à une fréquence de 1,5 gigahertz et un débit de 200 kilobits/seconde environ. Trois bouquets autorisés par le CSA diffusent sur Paris, depuis le début de l'année, 16 programmes audionumériques. Des émissions en DAB vont démarrer sur quatre villes (Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes) d'ici à la Coupe du Monde de football de 1998. Chaque année, par la suite, cinq à dix agglomérations seront équipées d'émetteurs DAB. L'Allemagne très en avance par rapport à la France, avec 120 programmes diffusés, 6 000 récepteurs en service, dispose d'un taux de couverture de 36 % de la population. Bien que quelques récepteurs de salon commencent à faire leur apparition, les premiers modèles de DAB sont essentiellement constitués d'autoradios. Pour l'instant, leurs écrans sont de taille réduite, deux lignes de 16 caractères sur le DAB 452 de Philips et 5 lignes de 20 caractères pouvant afficher des graphiques sur un modèle haut de gamme. Europe 1 expérimente la diffusion d'informations visuelles pendant les matchs de foot. RF1, de son côté, travaille sur l'utilisation du DAB pour émettre en trois langues ses programmes avec possibilité de sous-titrage. Un écran plat en couleur de taille suffisante (environ 10 cm) est obligatoire pour des applications ambitieuses, mais son coût actuel est prohibitif pour le grand public. Selon Paul Linden de chez Bosh "la solution sera fournie par les constructeurs automobiles qui intégreront de tels écrans dans les planches de bord pour afficher différentes données sur le fonctionnement du véhicule". Le même support sera utilisé par les images du DAB. Cependant, la règlementation sur la sécurité automobile interdisant de distraire l'attention des conducteurs pendant que le véhicule roule, on songe à installer des écrans pour les places arrière entraînant bien sûr un surcout. (Le Monde - 20/09/1997)