CanalSatellite semblent être l'information de proximité et la "vie locale". Il faut dire, qu'à l'heure de conquérir de nouveaux abonnés, les Français apprécient l'actualité régionale. Dès juin, Can...

CanalSatellite semblent être l'information de proximité et la "vie locale". Il faut dire, qu'à l'heure de conquérir de nouveaux abonnés, les Français apprécient l'actualité régionale. Dès juin, Canal + annonçait le lancement pour le printemps prochain d'une nouvelle chaîne d'information en continu (voir aussi la revue de presse du 06/08). De son côté, à partir de l'expérience de France 3, France Télévision a réactivé début juin son projet d'une "chaîne des régions" en numérique, différente toutefois de l'antenne généraliste. qui avait été gelé à l'automne dernier pour des raisons budgétaires. De leur côté, partenaires de M6 sur ses décrochages locaux, de TF1 pour ses correspondances régionales, 10 grands journaux de la presse quotidienne régionale (Ouest-France, La Nouvelle République, La Voix du Nord, Sud-Ouest, Le Télégramme de Brest, Nice-Matin, La Provence, l'Alsace, Le Midi-Libre, Le Républicain Lorrain) peaufinent un projet de chaîne "de la vie locale". Tout en produisant ensemble des émissions pour la Cinquième, Arte, France 3 ou les chaînes numériques LCI, Voyage et Seasons, ils se sont réunis en GIE, France Images Région, il y a deux ans, pour coordonner leurs contacts avec les chaînes nationales. Ils se sont rapprochés de trois des actionnaires de TPS (TF1, M6, France 3) afin de tous les fédérer autour de ce projet. Il est difficile d'imaginer cependant qu'il puisse y avoir deux projets quasi silimaires, l'un porté par France 3, l'autre par la PQR et les trois chaînes généralistes au sein de TPS. Pour être l'opérateur d'une telle chaîne "trans-régionale" au sein du bouquet TPS, France Télévision bénéficie d'un protocole d'accord. Cependant, le secteur public pourrait avec un projet estimé à 50 ou 60 millions de F (environ 150 millions pour celui de CanalSatellite) être intéressé par un partenariat avec la presse régionale même si celle-ci ne risque sans doute pas plus de 12 millions de F dans l'aventure. (Les Echos - 08/08/1997)