% de la redevance et promet "la fin de l'exclusivité" des chaînes publiques sur TPS. Le relèvement de la redevance audiovisuelle portée de 700 à 735 F rapportera au budget global de l'audiovisuel 50...

% de la redevance et promet "la fin de l'exclusivité" des chaînes publiques sur TPS. Le relèvement de la redevance audiovisuelle portée de 700 à 735 F rapportera au budget global de l'audiovisuel 500 millions de F supplémentaires environ (14 200 000 foyers). Catherine Trautmann pour expliquer cette mesure évidemment non populaire a précisé qu'elle avait dû faire face avec la situation en cours. Selon le ministre, l'audiovisuel public ne doit pas être l'otage de la course à l'audience de façon à accroître les ressources publicitaires. De plus, comme l'audiovisuel s'est aujourd'hui largement mondialisé, le gouvernement va veiller à ce que la "concurrence entre médias français et médias étrangers se fasse sur des bases claires et selon des règles loyales". Concernant le bouquet numérique TPS "il sera mis fin à l'exclusivité de diffusion sur France 2 et France 3", les deux chaînes pourraient ainsi rejoindre très prochainement CanalSatellite et ABSat. En revanche la question de la concentration des capitaux chez les opérateurs de télévision n'est pas encore tranchée. En annonçant qu'il faudrait néanmoins "trouver des règles qui s'imposeront aux opérateurs pour remédier à cette situation", Catherine Trautmann a précisé ne pas avoir terminé ses "consultations" à ce sujet. L'ensemble des opérateurs vont, de plus, devoir rendre compatibles leurs décodeurs et veiller à "l'universalité" des antennes. Concernant la presse, le ministre a déclaré que "des initiatives significatives" devraient être prises pour le portage à domicile ainsi que pour le développement des réseaux Intranet et des sites Internet. (La Tribune - Le Figaro - Libération - Les Echos - 27/08/1997)