La société Digigram a réalisé, au 1er semestre 2002, un chiffre d’affaires de 8,43 millions d’euros, dont 76 % à l’international. La baisse de l’activité a été limitée à 3,8 % au 2ème trimestre ...

La société Digigram a réalisé, au 1er semestre 2002, un chiffre d’affaires de 8,43 millions d’euros, dont 76 % à l’international. La baisse de l’activité a été limitée à 3,8 % au 2ème trimestre 2002. Le résultat d’exploitation ressort à 0,04 million d’euros. Les résultats nets avant et après survaleur s’établissent respectivement à – 0,55 et – 031 million d’euros. Ces résultats ont conduit Digigram à présenter un plan de réorganisation, afin de lui permettre de restaurer sa rentabilité dès 2003. La société a signé le 23 septembre 2002 un protocole d’accord en vue de fusionner les activités Broadcast de sa filiale Aztec Radiomedia avec la société Audemat, concepteur de produits électroniques et de logiciels de radiodiffusion audio-numérique. La société Audemat, présente dans plus de 25 pays, a réalisé plus de 59 % de son chiffre d’affaires 2001 (3,2 millions d’euros) à l’international. Cette opération sera effective au 31 décembre 2002. S’inscrivant dans la stratégie de croissance de Digigram, cette opération lui permettra d’accélérer ses perspectives de développement à l’international. A l’issue de la transaction, la nouvelle entité Aztec / Audemat sera détenue à près de 60 % par les actionnaires d’Audemat et dirigée par son actuel management. Les investissements publicitaires sur le marché de la radio aux Etats-Unis repartent à la hausse (+ 7,5 % au 1er semestre selon le rapport CMR). Digigram a enregistré au 30 juin 2002 une progression de 26,1 % de son activité Broadcast aux Etats-Unis. Digigram anticipe un redémarrage proche du marché Broadcast en Europe et en Asie. Digigram table sur un chiffre d’affaires annuel compris entre 19 et 20 millions d’euros et sur un résultat net, hors éléments exceptionnels, à l’équilibre. Grâce aux mesures de réorganisation en cours, Digigram anticipe un retour à la croissance et à la rentabilité en 2003. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 25/09/2002)