Une étude vient d'être réalisée en Allemagne dans le secteur du commerce de détail sur le commerce électronique par le cabinet Arthur D. Little. Selon cette étude, cette nouvelle forme de commerce e...

Une étude vient d'être réalisée en Allemagne dans le secteur du commerce de détail sur le commerce électronique par le cabinet Arthur D. Little. Selon cette étude, cette nouvelle forme de commerce en ligne possède un fort potentiel de croissance. Recherchant de nouveaux canaux de distribution face à la concurrence croissante et à la saturation des marchés, les distributeurs allemands se demandent surtout "Comment tirer profit des opportunités qui se présentent ?". L'accès à un nouveau marché, le flux d'informations véhiculé dans le monde entier, le service continu 7 jours sur 7, 24 h sur 24, la liaison directe avec le consommateur sont, selon les distributeurs, les avantages principaux du commerce électronique. Une plus grande facilité d'achat, un choix plus large, un service continu, une plus grande transparence du marché et une demande immédiatement satisfaite sont les avantages retirés par les consommateurs. Selon les distributeurs, 9 % de leurs ventes seront réalisées via le commerce électronique en l'an 2000, 18 % en 2010. Toutefois, ils s'attendent à voir partir 5 % de leurs revenus annuels au profit de nouveaux intervenants comme Amazon.com. Tous sont néanmoins prêts à saisir les opportunités du commerce électronique. Un cinquième des entreprises interrogées testent ou utilisent des canaux de distribution électroniques. 39 % des entreprises sont incapables de mesurer le succès de leurs initiatives en ce domaine. Un autre point sensible est celui de la livraison. Si les consommateurs semblent préférer la livraison à domicile, le cabinet estime qu'à l'avenir, la démarche consistera à venir retirer ses commandes au magasin. Par ailleurs, selon le cabinet, il est essentiel de possèder, dès le départ, une division dédiée. (Points de Vente - 13/05/1998)