Serait-ce le début d'une longue bataille judiciaire? Le groupe audiovisuel Viacom vient de porter plainte contre la plate-forme de partage de vidéos YouTube, pour mise à disposition des internautes de contenus lui appartenant...

Serait-ce le début d'une longue bataille judiciaire? Le groupe audiovisuel Viacom vient de porter plainte contre la plate-forme de partage de vidéos YouTube, pour mise à disposition des internautes de contenus lui appartenant. Le géant des médias réclame la bagatelle d'un milliard de dollars de dommages et intérêts à la filiale de Google.
 
Plus de 160 000 fichiers vidéos protégés auraient été téléchargés et visionnés 1.5 milliard de fois. Selon Viacom, dans des propos relayés par Reuters, "la stratégie de YouTube est d'éviter de prendre des mesures directes pour empêcher les violations sur son site, engrangeant ainsi à son profit un trafic et des revenus importants tout en transférant la charge et le coût élevé de la surveillance de YouTube aux victimes de ces infractions".
 
Le mois dernier, Viacom avait déjà exigé de YouTube qu'il retire 100 000 vidéos pirates de sa plate-forme. Les deux groupes n'avaient pu en effet trouver un terrain d'entente.
 
La filiale de Google estime, pour sa part, être sur la voie de la légalité. En plus des 1000 partenariats conclus avec des groupes audiovisuels, le site vient en effet de mettre en place un système de filtrage des contenus protégés. Petit bémol : ce service ne concerne que les sociétés avec qui la plate-forme a signé un accord.
 
Pour Google, cette affaire s'ajoute aux autres plaintes sur la question des droits d'auteur auxquelles le moteur de recherche a dû faire face récemment. L'histoire ne fait que commencer...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/03/2007)