76% des Français affirment vouloir acheter auprès de marques ayant recours au marketing personnalisé. Pourtant, le marché du e-commerce est à la traîne, comparé à nos voisins européens.

E-Commerce : des Français peu convaincus par la personnalisation

Avec une prévision de 36,52 milliards d'euros, le marché du e-commerce en France est largement devancé par ses voisins allemands (52,78 milliards) et anglais (61,82 milliards), selon une enquête commune, Teradata et Celebrus.

Si le chiffre n'est pas si mauvais, on trouve peut-être la réponse à cet écart dans la vision ambiguë des consommateurs français sur la personnalisation. En effet, ils seraient 28% à ne pas vouloir réitérer leur achat auprès d'une marque incapable de proposer un marketing personnalisé, mais 33% à estimer que les messages personnalisés ne sont pas adaptés à leurs besoins et leurs intérêts. Notamment à cause des Spams (40%) et des publicités intempestives (39%).
Pourtant, 32% espèrent pouvoir améliorer leur pouvoir d'achat (coupons de réduction, promotions spéciales) grâce à la personnalisation en magasin.

Des consommateurs qui se préoccupent également de la confidentialité de leurs données personnelles. En effet, ils sont 55% à ne pas souhaiter divulguer leur adresse personnelle et 74% à ne pas vouloir donner leur numéro de téléphone (contre 87% en Allemagne et 83 % pour le Royaume-Uni).
Pour Thierry Teisseire, Directeur de Teradata Marketing Applications pour la France et l'Europe de l'Ouest, "Les consommateurs ont besoin de se sentir en position de contrôle et les marques doivent assurer des expériences individualisées éclairées, en phase avec les préférences des clients".  

Les consommateurs accordent une plus grande confiance aux entreprises publiques du secteur de l'énergie (77 %) et des banques (76 %) dans le traitement de leurs données personnelles. Mais ils sont encore nombreux (61%) à avoir des doutes concernant les acteurs du e-commerce.

Rédigé par Djibril Soumah
Journaliste