Selon une vaste enquête menée par iProgress auprès de 191 entreprises, représentant plus de 260 000 utilisateurs de micro-informatique, afin de confronter les chiffres et tendances issus des nombreu...

Selon une vaste enquête menée par iProgress auprès de 191 entreprises, représentant plus de 260 000 utilisateurs de micro-informatique, afin de confronter les chiffres et tendances issus des nombreuses études sur le e-learning avec la réalité du terrain, les entreprises françaises sont bien en marche vers le e-learning. Les chiffres sont éloquents dans les entreprises ayant mis en place la solution d’e-formation tutorée développée par iProgress: Progression. On enregistre une augmentation moyenne de plus de 60 % sur la maîtrise effective des tâches bureautiques correspondant aux besoins professionnels des utilisateurs. Le niveau moyen de départ est faible: entre 20 % pour les outils récents et à peine 30 % pour des logiciels répandus comme Word. Grâce aux méthodes personnalisées et interactives du e-learning, les progrès réalisés sont spectaculaires. Le taux de maîtrise des logiciels après formation approche les 90 %, y compris sur des applications plus techniques, en un temps record (8 h en moyenne pour un parcours de formation complet à Word ou Excel, 3 h pour apprendre l’utilisation d’un navigateur Internet ou d’une messagerie). La grande majorité des entreprises utilisatrices sont satisfaites et convaincues de l’avantage compétitif représenté par les nouvelles technologies de la formation. Plus de 80 % d’entre elles envisagent, du reste, d’étendre leur dispositif de e-learning dans l’avenir. De nombreux responsables de formation interrogés affirment que la qualité des contenus pédagogiques est un élément clé dans le processus d’adhésion et de motivation des collaborateurs de l’entreprise. 98 % des entreprises ont mis en place, sur la recommandation d’iProgress, du tutorat, en présentiel ou à distance. Dans 92 % des cas, les entreprises consacrent un espace dédié à la formation où les collaborateurs peuvent se concentrer sur leur programme, sans être dérangés. Lorsque les conditions optimum sont réunies (lieu privilégié + présence d’un tuteur + implication de la hiérarchie), le taux de parcours de formation menés à leur terme, par rapport au nombre de parcours commencés, progresse de plus de 60 %. Par ailleurs, les entreprises commencent à mettre en place la formation au poste de travail afin d’élargir l’accès à la formation à un plus grand nombre. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/03/2001)