Quoi que l’on pense de la perméabilité des Etats-Unis à la publicité, celle qui circule via Internet semble être légèrement plus admise en Europe qu’au pays de l’oncle Sam. C’est ce que révèle la ...

Quoi que l’on pense de la perméabilité des Etats-Unis à la publicité, celle qui circule via Internet semble être légèrement plus admise en Europe qu’au pays de l’oncle Sam. C’est ce que révèle la récente étude de DoubleClik, prestataire mondial de services d’e-marketing.

D’après ce rapport, les messages marketing envoyés par courrier électronique sont ouverts à 40,2 % en Europe, contre 38,8 % aux Etats-Unis. Au niveau des Etats européens, le taux d’ouverture des e-mails marketing est particulièrement fort en France : 46,1 %, mais plus modeste en Allemagne : 33,8 %. A ce sujet, DoubleClick souligne l’importance capitale de la formulation de l’objet du message envoyé afin d’arriver à des résultats plus performants.

Si la curiosité des Français paraît assez grande, beaucoup de ces internautes s’arrêtent en revanche à cette étape, puisque seulement 6,2 % des messages publicitaires sont cliqués tandis qu’en Allemagne le taux de clic atteint en moyenne 10,4 %. Côté taux de rejet, l’Europe est de nouveau moins sévère que les Etats-Unis : 9,9 % contre 11,5 %.

En ce qui concerne les Etats, c’est le Royaume-Uni qui possède le pourcentage le plus élevé : 13,2 % contre 10,6 % en France. L’Allemagne est en revanche au plus bas avec seulement 8,2 % de messages marketing rejetés. Une bonne performance qui s’explique sans doute par la qualité générale des listes de prospects.

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/10/2003)