EBay vient d'annoncer l'acquisition, pour 260 millions de dollars par échange d'actions, de la troisième société de ventes aux enchères aux Etats-Unis Butterfield and Butterfield. Créée en 1865...

EBay vient d'annoncer l'acquisition, pour 260 millions de dollars par échange d'actions, de la troisième société de ventes aux enchères aux Etats-Unis Butterfield and Butterfield. Créée en 1865, Butterfield and Butterfield, valant 260 millions de dollars, soit le montant estimé de la transaction, vend des oeuvres d'art et autres objets précieux dans des prix allant de 300 à 1 million de dollars. Pour sa part, âgé de 44 mois, eBay, valant à peu près 100 fois plus en Bourse, vend de tout, de la poupée à la moto, à des prix ridiculement bas. Remportant un vif succès, eBay comptabilise chaque jour 1,4 million de ventes aux enchères, dont le prix moyen ne dépasserait pas 40 dollars. Le PDG d'eBay, Meg Whitman, se félicite "cette transaction va combiner la technologie de eBay et le nombre important d'utilisateurs de son service avec l'expertise de Butterfield sur les marchés haut de gamme et ses relations très développées avec des courtiers, maisons de ventes aux enchères et particuliers".

La vente aux enchères, après les moteurs de recherche, les portails, est à la mode sur Internet. Outre l'acquisition d'objets au prix qu'il souhaite, le collectionneur peut bavarder en ligne avec d'autres passionnés dans des forums situés sur le site. Selon Keenan Vision Inc, une société d'études de San Francisco spécialisée sur Internet, les ventes aux enchères vont représenter en 2002, 29 % du commerce électronique, soit 129 milliards de dollars. Aux Etats-Unis, on recense déjà près de 150 sites d'enchères en ligne et plus d'une cinquantaine pourraient voir le jour avant la fin de l'année en Europe. (Information Expansion.com du 27/04 - Les Echos - La Tribune - 28/04/1999)