C’est par le biais d’un partenariat avec la société PassAlong Networks, déjà distributrice de musique en ligne, qu’eBay fait son entrée sur ce marché déjà embouteillé. Le site d’enchères en ligne...

C’est par le biais d’un partenariat avec la société PassAlong Networks, déjà distributrice de musique en ligne, qu’eBay fait son entrée sur ce marché déjà embouteillé. Le site d’enchères en ligne disposait déjà d’une offre sur ce segment, mais qui ne proposait aux internautes qu’un catalogue limité aux artistes amateurs et à ceux issus des labels indépendants (www.ihoopla.com). Avec l’offre de PassAlong, eBay étend son catalogue à 200.000 titres supplémentaires dès aujourd’hui avant de l’enrichir de 300.000 autres d’ici la fin du mois, tous issus des grandes maisons de disques : Warner Music, Sony BMG, Universal Music et EMI.Ebay souhaite que les internautes achètent et s’offrent des fichiers musicaux depuis son site, grâce à une option « envoyer à un ami ». Pour encourager ce nouvel usage, PassAlong et eBay offriront aux internautes qui « font passer » de la musique des points à collectionner, pour obtenir au bout d’un certain temps des téléchargements gratuits. Le géant de l’enchère en ligne a-t-il trouvé une alternative légale au P2P ? La réponse viendra des internautes, et de leur choix d’adopter ou non ce nouveau système… De son côté, le groupe Virgin s’est lui aussi décidé à pénétrer le marché américain de la musique en ligne. Il lance aujourd’hui le « Megastore virtuel » : plus d’un million de titres, téléchargeables à l’unité pour 0,99 dollar ou accessibles via un abonnement mensuel. Le groupe a travaillé lui-même à l’interface de son service (disponible à l’adresse www.virgindigital.com), qui comprend notamment un outil de recherche des titres musicaux, mais utilise la plateforme et les licences musicales de MusicNet. Virgin, qui a saisi cet été le conseil de la concurrence contre Apple pour abus de position dominante (dénonçant l’incompatibilité de l’iTunes Music Store avec les autres baladeurs que son iPod), a fait savoir que son service était compatible avec une cinquantaine de baladeurs équipés du logiciel « Plays for Sure », de Microsoft. (Atelier groupe BNP Paribas – 27/09/2004)