Première agence de voyages en ligne européenne, ebookers.com a réalisé au 4ème trimestre 2000 un chiffre d’affaires brut de 43,6 millions de dollars, soit quatre fois plus qu’au 4ème trimestre 1999 ...

Première agence de voyages en ligne européenne, ebookers.com a réalisé au 4ème trimestre 2000 un chiffre d’affaires brut de 43,6 millions de dollars, soit quatre fois plus qu’au 4ème trimestre 1999 (10,8 millions de dollars) et un chiffre d’affaires consolidé de 36 millions de dollars, contre 9,3 millions de dollars au 4ème trimestre 1999. Sur l’ensemble de l’année, ebookers.com a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 123,5 millions de dollars, contre 23 millions de dollars en 1999. La marge brute s’élève à 11,8 % (11,4 % en 1999). Ces chiffres tiennent compte de la contribution au chiffre d’affaires de Flightbookers représentant 5,7 millions de dollars, à compter de la date d’acquisition (16 novembre 2000) jusqu’au 31 décembre 2000. Ebookers.com commence l’exercice 2001 avec un solde de trésorerie de 50 millions de dollars, proche de celui de la fin du 3ème trimestre 2000 (51,4 millions de dollars). Ebookers.com maintient son objectif de cash flow positif au 4ème trimestre 2001 ou au 1er trimestre 2002 au plus tard. En 2000, les sites web d’ebookers.com ont enregistré plus de 25 millions de visites, contre 2,5 million environ en 1999. Avec une part de marché européen de la vente de voyages en ligne estimée à 20 %, ebookers.com est la première agence de voyages en ligne d’Europe (source Rapport PhocusWright). En janvier 2001, le nombre de visiteurs uniques d’ebookers.com a connu une augmentation bien supérieure à celle de tous les autres sites de voyage du Royaume-Uni, par rapport à décembre 2000, selon la dernière enquête de Nielsen NetRatings (+ 152 % par rapport à décembre 2000). La moyenne des visites sur les sites web d’ebookers.com est de 3,2 millions par mois en janvier et février 2001, contre à peine plus de 2,5 millions par mois au 4ème trimestre 2000. Enfin, ebookers.com annonce son intention d’être introduit à la bourse de Londres. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas – 28/03/2001)