Pour s'adapter aux défis du numérique, les journaux peuvent dès à présent publier des publicités sur leurs supports en ligne sans avoir quotidiennement à demander aux marques la permission d'adapter ou de transposer leurs publicités.

Aux Etats-Unis, le magazine numérique redéfinit la relation avec les annonceurs

La législation quant à la publicité en ligne dans les magazines numériques est en train d’évoluer aux Etats-Unis, sous l'impulsion de l’ « Audit Bureau of Circulation » (ABC) * . Comme le souligne Mike Lavery, président de l’autorité de régulation : "Les premières éditions numériques des magazines étaient souvent des conversions en PDF des versions papier, d'où la demande de l'ABC de faire de la réplique numérique qu'une reproduction exacte du magazine papier". Avec l'arrivée des nouvelles plate-formes de publication, plus riches et interactives, mais surtout quasi temps réel, il était temps de changer les règles.

Gagner en efficacité

Demain, les versions numériques de journaux américains devront continuer de publier les mêmes articles et les mêmes photos en ligne que sur la version papier. Par contre la publicité pourra, elle, varier d'un support à l'autre. Mais ce n'est pas tout, les éditeurs ne seront plus obligés de sécuriser une option de retrait (opt-out) auprès des agences publicitaires et des annonceurs s’ils veulent réutiliser sur la version numérique les publicités à l'origine placée dans le papier. Cette méthode doit permettre une meilleure efficacité dans la publication des journaux en lignes, en laissant une marge de manoeuvre aux rédactions.

Vers plus de liberté

"Car sans cela, le processus pour obtenir les souhaits de l'annonceur pouvait faire exploser la communication en flux tendu entre le client, l'agence et l'éditeur, surtout pour ce qui est des petites annonces ou des publicités multiples sur une même page", ajoute Mike Lavery. L'ABC a procédé à quelques autres changements. Ainsi, une offre d'essai sans terme fixe ne pourra pas être comptabilisée comme faisant partie de la diffusion payante d'un magazine au delà de 30 jours.

* l’autorité de régulation de la publicité américaine