Les philanthropes qui effectuent des dons par mobile maîtrisent en général les nouvelles technologies et forment un groupe potentiellement intéressant pour les marques.

Aux Etats-Unis, la philanthropie par mobile est impulsive

Les dons via mobile changent la façon dont les Américains abordent la philanthropie : l'action facile, mais efficace, d'envoyer par texto une somme d'argent à un organisme, à une association caritative ou à un programme d'aide aux sinistrés engage une couche différente de la population et crée un nouveau type de don, le « don impulsif ». Le Pew Internet Project, le Berkman Center for Internet & Society à l'Université d'Harvard, la Fondation mGive , et la Fondation John S. and James L. Knight, ont réalisé la première étude en profondeur sur les donateurs via mobile en contactant les personnes qui ont fait un don par texto pour l'aide aux sinistrés après le tremblement de terre de janvier 2010 à Haïti.

Le don impulsif peut donner lieu à un engagement sur le long terme

La facilité a ouvert la voie aux dons d'impulsion : 89% de ce groupe a été informé des programmes d'aide aux sinistrés par la télévision, la moitié a fait un don immédiatement et 23% l'ont fait dans la même journée. Ces contributions par texto sont généralement faites sous le coup de l'émotion, le plus souvent sans recherche complémentaire. Pour la plupart, c'était une première, 80% ont utilisé uniquement leur téléphone, et pas d'autres moyens, pour contribuer et un tiers a fait plus d'un don pour la même campagne, via leur téléphone. Depuis lors, de nombreux membres de ce groupe ont fait des dons pour d'autres actions, comme celles qui ont suivi le tremblement de terre et le tsunami au Japon en mars 2011, la pollution pétrolière occasionnée par BP en 2010 et le ouragans qui ont secoué les États-Unis tout au long de 2011. Dans l'ensemble, 56% de ceux qui ont soutenu l'aide pour Haïti ont contribué à au moins une de ces actions.

Les philanthropes sont souvent adeptes de nouvelles technologies

Les associations sans but lucratif et caritatives peuvent s'adresser au marché en tenant compte de cette couche spécifique de donateurs via texto et les entreprises commerciales peuvent améliorer leur visibilité par des liens avec les associations caritatives et le soutien aux programmes d'aide. Bien que ce groupe soit, dans son implication civique et son intérêt pour l'information, comparable à la population américaine en général, ses membres sont plus jeunes, avec une plus grande diversité raciale et ethnique, sont détenteurs d'appareils digitaux (lecteurs, PC portables ou tablettes) et sont plutôt adeptes de Twitter. Les stratégies marketing peuvent également s'attacher à prolonger l'engagement de l'utilisateur après la période de don d'impulsion.