Il n'a pas détrôné la télévision. Il n'a pas non plus détrôné la radio. Mais il est passé devant la lecture de magazines et de journaux. Selon les derniers chiffres de la European Interactive Advertising Association (EIAA)*, Internet compte désormais pour 20 % de la consommation européenne de médias...

L'étude place Internet devant les magazines (8 %), devant les journaux (11 %) et pas si loin du médium radiophonique, qui compte pour 30 % de la consommation médias des Européens. Malgré la progression d'Internet, la télévision demeure la grande reine des médias : elle compte pour un tiers du temps passé par les particuliers à consulter les médias.
En revanche, il est bon de noter que 35 % des internautes reconnaissent qu'ils regardent moins la télévision depuis qu'ils ont Internet à leur disposition. Il faut dire que 42 % des internautes européens se connectent quotidiennement à Internet, et que 10 % passent au moins 25 heures par semaine à surfer sur le web.
Tandis que 83 % des particuliers jugent qu'il y a trop de publicités à la télévision, ils sont moins de 50 % à faire ce reproche à Internet. Les particuliers utilisent de plus en plus Internet pour changer leurs habitudes quotidiennes. 45 % d'entre eux utilisent le médium pour réserver des billets par Internet (trains, avions, transports publics), 37 % pour lire les journaux on line, 35 % pour discuter avec des amis, 31 % pour réaliser des achats en ligne et environ 25 % pour écouter de la musique.
Sur la population des internautes, 88 % utilisent la messagerie électronique régulièrement, 61 % visitent des sites d'informations et près de 50 % gèrent leurs finances en ligne. Internet profite aussi au commerce offline, puisqu'un tiers des internautes par exemple consulte les prix et les conditions de réservation de tickets de cinéma ou de théâtre sur Internet, mais les achète ailleurs. Même chose pour les voyages : deux internautes sur cinq choisissent leurs vacances en ligne mais font ensuite appel à une agence de voyages "physique" pour les acheter...
* L'étude de l'EIAA se fonde sur des interviews téléphoniques menées auprès de 1500 consommateurs au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie et dans les pays scandinaves.