Au premier semestre 2000, le groupe TF1 a réalisé un résultat net part du groupe de 168 millions d’euros, en hausse de 53,4 % par rapport à la même période de 1999. La publicité, la maîtrise des c...

Au premier semestre 2000, le groupe TF1 a réalisé un résultat net part du groupe de 168 millions d’euros, en hausse de 53,4 % par rapport à la même période de 1999. La publicité, la maîtrise des coûts et la progression de 39 % des activités de diversification sont à l’origine de ce bon résultat. Sur les huit premiers mois de l’année, la part d’audience de TF1 a été de 33,6 % sur «les individus de 4 ans et plus» et de 36 % sur «les femmes de moins de 50 ans». la chaîne obtient aussi 48 des 50 meilleures audiences. Fin juin 2000, 1 025 000 foyers étaient abonnés à TPS, dont 125 000 ont choisi l’offre Cinéma sur le câble. Après avoir lancé fin mars «TV mail», TPS élargit son offre de services interactifs: lastminute.com en juin, gameplay.com en juillet et consors.com en octobre. Premier site média en France, tf1.fr a atteint en juillet 42 millions de pages vues. Le site continue de s’enrichir et d’améliorer son offre de contenus avec notamment le lancement, depuis juillet, de deux nouvelles versions de ses portails «sports» et «bourse». Plusieurs évènements ont marqué le début de septembre: lancement de la chaîne bretonne TV Breizh et d’Eurosport News, chaîne d’information sportive paneuropéenne diffusée en cinq langues. De nouvelles chaînes vont faire leur apparition, TFX, chaîne généraliste visant un public jeune, en novembre, puis LCFI, chaîne d’information financière grand public au cours du 1er semestre 2001. Par ailleurs, courant décembre, le groupe TF1 lancera, en partenariat avec Bouygues et Bougues Telecom (sous réserve de l’accord de leurs conseils d’administration), un «fournisseur d’accès Internet». Adossée à tf1.fr, cette société renforce la position de TF1 et de ses partenaires sur le marché de l’Internet. Elle prépare, en outre, une offre «Internet haut débit» qui sera commercialisée dans le courant de l’année 2001. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/09/2000)