Issue du courtier FIA, la société FIA-Net, spécialisée dans l’assurance des transactions via Internet, a recensé 3 451 cas de fraudes affectant les commerçants en 2001, représentant 1 346 131 euro...

Issue du courtier FIA, la société FIA-Net, spécialisée dans l’assurance des transactions via Internet, a recensé 3 451 cas de fraudes affectant les commerçants en 2001, représentant 1 346 131 euros en valeur, soit une augmentation de 494 % par rapport à 2000. La fraude sur Internet a crû de 443 % entre 2000 et 2001, hors nouveaux sites marchands assurés par Fia-Net. La fraude sur Internet a touché 103 sites en 2001, contre 57 sites en 2000. 38 % du montant total des fraudes concernent le secteur de l’informatique. 114 ordinateurs de bureau, 30 ordinateurs portables, 302 pièces détachées informatiques ont été détournées en 2001. 37 % concernent l’électronique (113 lecteurs et 196 consoles ont été volés en 2001, contre 1 lecteur DVD et 12 consoles de jeux en 2000), 16 % concernent le tourisme (283 billets d’avion ont ainsi été détournés en 2001, contre 39 en 2000), 3 % concernent la téléphonie (24 % en nombre – 43 téléphones portables et 806 cartes téléphoniques ont été détournées en 2001), 3 % concernent le secteur alimentaire, 2 % le prêt à porter. Le panier moyen de la fraude sur Internet s’élève à 390 euros en 2001, contre 340 euros en 2000. Les paniers les plus élevés se retrouvent dans le secteur de l’informatique (755 euros), du matériel électronique grand public (795 euros) et des prestations touristiques (864 euros). 28 % des fraudes 2001 sont supérieures à 460 euros, contre 24 % en 2000, 16 % sont supérieures à 760 euros, contre 12 % en 2000, et 7 % sont supérieures à 1 525 euros, contre 4 % en 2000. Le montant de la fraude peut représenter entre 1 et 8 % du montant des ventes chez les commerçants les plus importants. Ainsi, PC City France recense, depuis janvier 2002, 8 % de fraudes sur ses ventes. Rue du Commerce dédie une équipe et plus de 90 000 euros par an à la détection des fraudeurs. La fraude à la carte bancaire est responsable de la faillite de plusieurs sites marchands ciblés par des réseaux de fraudeurs. Depuis janvier 2002, FIA-Net a équipé plus de 250 sites marchands de son système d’analyse des commandes. Plus de 400 tentatives de fraudes ont été repérées au cours des deux derniers mois, ce qui a permis d’éviter 400 000 euros de préjudices. De plus, FIA-Net collabore avec la Brigade des Fraudes aux Moyens de Paiement (BFMP), afin de permettre l’interpellation de fraudeurs en flagrant délit. Aucun cas de détournement massif de cartes bancaires n’a été recensé à ce jour sur l’Internet français. FIA-Net a traité 6 932 litiges en 2000 et 2001, dus pour 36 % des cas à un retard de livraison, pour 25 % à des absences de livraison, pour 9 % à des problèmes de conformité de la commande et pour 11 % à des problèmes liés aux enchères, dont 54 % pour des problèmes de conformité. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 18/06/2002)