Le mp3 demeure le format favori dans le commerce et l’échange de fichiers. Mais le vénérable mp3 est en train de céder du terrain, face aux formats imposés par Apple et par Microsoft. En un an...

Le mp3 demeure le format favori dans le commerce et l’échange de fichiers. Mais le vénérable mp3 est en train de céder du terrain, face aux formats imposés par Apple et par Microsoft. En un an, il a ainsi perdu 10 % de parts de marché, selon le NPD Group’s MusicWatch Digital, qui passe au crible les disques durs des utilisateurs.

De 82 % il y a un an, le mp3 est passé à 72 % de parts de marché. Une glissade qui a profité au Windows Media Audio (WMA) de Microsoft et à l’Advanced Audio Coding (AAC) d’Apple. Chacun a gagné 5 % de présence sur les 40.000 PC analysés par le cabinet.

La baisse du mp3 est sans aucun doute la marque d’une nouvelle tendance, dans l’industrie de la musique numérique : elle qui depuis ses débuts avait été assez anarchique s’est en partie rangée avec l’arrivée des offres de téléchargement légal.

Cependant, les analystes du NPD Group mettent en avant une remarque intéressante : selon eux, le téléchargement de fichiers au format mp3 n’a pas baissé, en volume. Simplement, les utilisateurs effacent leurs fichiers mp3 à un rythme plus soutenu qu’avant.

La peur du gendarme de l’industrie musicale n’est à coup sûr pas bien loin. Tandis que les utilisateurs conservent les fichiers téléchargés légalement, ils se débarrassent plus vite de leurs fichiers mp3. Cette nouvelle tendance dans les usages est confirmée par une étude de la société CacheLogic, effectuée au début de ce mois.

Celle-ci a surveillé les réseaux de deux gros fournisseurs d’accès Internet américains pendant deux jours : il est apparu que plus de 88 % des fichiers téléchargés étaient des mp3. 5 % seulement étaient au format WMA.

Pas de doute : le téléchargement légal demeure minoritaire, dans les pratiques adoptées par les internautes. Le NPD a ainsi observé que la consommation de fichiers musicaux légaux ne représentait que 3,5 % de la consommation totale de musique en ligne !

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/10/2004)