Selon le baromètre Ipsos/Straatégies réalisé en septembre 2000 auprès de 2 034 personnes âgées de 16 ans et plus, dont 408 abonnées au câble et au satellite, 22 % des Français non équipés pour la té...

Selon le baromètre Ipsos/Straatégies réalisé en septembre 2000 auprès de 2 034 personnes âgées de 16 ans et plus, dont 408 abonnées au câble et au satellite, 22 % des Français non équipés pour la télévision diffusée par câble et satellite, envisagent de s’abonner à plus ou moins brève échéance. Le chiffre d’intention général d’abonnement progresse pour la première fois de 4 %. En un an et demie, la proportion de Français hostiles à l’idée de basculer dans cette télévision payante est passée de 46 % à 30 %. Près de 750 000 foyers sont prêts à s’abonner avant la fin de l’année, contre 500 000 l’an passé à la même période. Parmi les premières motivations évoquées, figurent le cinéma et la qualité numérique (49 % des français estiment que cela correspond à leurs motivations, soit 10 points de plus par rapport à septembre 1999) Les documentaires confortent leur troisième position (46 %, contre 43 % en septembre 1999). Viennent ensuite la variété des chaînes (40 %), la qualité des programmes (36 %) et le sport (36 %). L’information en continu (32 %) et l’offre jeunesse (24 %) progressent. Depuis un an et demie, elles sont les seules à enregistrer une progression continue au cours des quatre vagues d’études. Toutefois, 50 % des Français souhaitant s’abonner se déclarent mal ou plutôt mal informés sur les différentes formes d’abonnement au satellite et 62 % pour les offres de la télévision par câble. Le nombre important d’opérateurs et la couverture géographique limitée expliquent en partie ce manque d’information vis-à-vis du câble. 4 abonnés au satellite sur 10 reconnaissent que la télévision par satellite permet d’offrir de nouveaux services donnant envie d’utiliser la télévision différemment. 40 % de Français équipés du câble et du satellite citent spontanément Eurosport. Cette chaîne conserve ainsi son leadership et maintient l’écart avec les autres chaînes en terme de notoriété. Viennent ensuite, entre 26 et 20 %, Ciné Cinémas, RTL9, Planète, LCI, Paris-Première. 14 autres chaînes obtiennent une notoriété spontanée entre 20 et 10 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 02/10/2000)