Avec e-boutique, FTH propose une boutique électronique packagée “prêt à porter”. Avec cette solution standard développée à partir de la plate-forme Microsoft Site Server Commerce Edition, FTH vise l...

Avec e-boutique, FTH propose une boutique électronique packagée “prêt à porter”. Avec cette solution standard développée à partir de la plate-forme Microsoft Site Server Commerce Edition, FTH vise la marché de l’entrée de gamme: les grands comptes pour lesquels le commerce électronique n’est pas un enjeu stratégique et les petites structures. Deux offres sont proposées. La première à 25 000 F HT permet de vendre jusqu’à 15 produits différents. La seconde à 50 000 F HT permet de proposer raisonnablement entre 400 et 500 produits. Il faut y ajouter des frais d’hébergement mensuels compris entre 1 000 et 2 500 F, coûts fixes et indépendants du chiffre d’affaire réalisé par le commerçant.

Bien que simple d’utilisation, l’e-boutique offre néanmoins à l’internaute une grande richesse de fonctionnalités (réalisation d’une commande en trois clics, suivi en temps réel du panier, recherche multicritères, sélection de produits associés, mise en évidence des promotions, tarifs avec frais de port inclus, impression d’un bon de commande, paiement en ligne). Bien que proposant une architecture déjà formatée, la e-boutique offre pour le marchand une grande liberté de personnalisation (720 possibilités d’interface graphique). Non seulement la mise à jour des produits, des prix et des promotions peut s’effectuer en temps réel, mais le commerçant peut aussi consulter le suivi des commandes en temps réel et obtenir de nombreuses statistiques sur ses ventes.

FTH devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires de 114 millions de F (88 millions en 1997). FTH héberge actuellement 255 sites Minitel et 485 sites Internet. Croissant chaque semaine d’une vingtaine de nouveaux sites, ces derniers devraient générer en 1998, 26 % du chiffre d’affaires et entre 50 et 55 % en 1999. Hébergeant actuellement une dizaine de sites marchands, FTH espère avoir d’ici à la fin de l’année entre 20 et 25 boutiques dont deux e-boutiques. (Le Quotidien du Multimédia 18/11/1998)