Le système américain d'indexation et de monétisation de mots-clés trouve un autre point de chute en Chine. Et pas des moindres: le site d'actualité et de services Sina.com...

Le système américain d'indexation et de monétisation de mots-clés trouve un autre point de chute en Chine. Et pas des moindres: le site d'actualité et de services Sina.com
 
Alors que son concurrent chinois s'apprête à se lancer en Europe, Google accentue son implantation dans les sites web de l'Empire du Milieu. L'entreprise américaine signe un contrat avec Sina.com, un mastodonte local des médias en ligne.
Pour mémoire, Sina a enregistré un chiffre d'affaires net de 212, 9 millions de dollars pour l'année fiscale 2006.
 
Google, pour la recherche et la publicité
 
Selon les termes de l'accord, le service de recherche de pages web de Google sera embarqué dans la boîte de recherche de Sina. Le système de l'Américain ne devrait pas concerner l'indexation du contenu produit par son client shanghaïen. Il est ainsi précisé dans l'accord que le partenariat permettra aux internautes de "permuter facilement entre le contenu en ligne et la recherche de pages web". Par contre, Sina.com va donner à ses annonceurs la possibilité d'utiliser les outils de publicité web de l'éditeur américain pour communiquer sur ses différents sites.
 
 +45% pour la vente d'espaces publicitaires
 
Cela devrait permettre au média en ligne de continuer à afficher une croissance robuste dans la vente d'espaces publicitaires. Cette activité lui avait déjà rapporté 120,1 millions sur l'année fiscale 2006, soit une hausse de 45% par rapport à l'année précédente. Pour Google, c'est peut-être un moyen de se mettre dans les petits souliers d'une entreprise qui marche sur ces plates-bandes. Mi-mai, Sina.com s'est en effet allié à China Telecom pour lancer SINA-Vnet Podcast, une plate-forme de partage de vidéos.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 11/06/2007)