A l'occasion d'un colloque sur "la production musicale au coeur du défi numérique" organisé hier à l'Assemblée nationale (voir la lettre du 29/09) auquel a participé Jean-Michel Billaut, le direct...

A l'occasion d'un colloque sur "la production musicale au coeur du défi numérique" organisé hier à l'Assemblée nationale (voir la lettre du 29/09) auquel a participé Jean-Michel Billaut, le directeur de l'Atelier Paribas, Catherine Trautmann et Christian Pierret ont tenus à rassurer les professionnels de la filière musicale sur la volonté du gouvernement de trouver des solutions face au piratage sur Internet. En effet, selon les professionnels, l'industrie française du disque (12 milliards de F de chiffre d'affaires, 100 000 employés) est "menacée" par les nouveaux modes de diffusion numérique. Le MP3, fichier musical accessible sur Internet permettant de télécharger facilement la musique de son choix sur son ordinateur, est le principal accusé. Voulant revoir certaines dispositions de la loi Lang sur les droits voisins de 1985, Catherine Trautmann a notamment affirmé qu'il fallait se doter d'outils juridiques renouvelés. En particulier, elle compte "bien délimiter" la licence légale accordée aujourd'hui aux radios et soumettre les services à la demande à un régime de droits exclusifs. Pour sa part, Christian Pierret veut donner la priorité au développement des solutions techniques de protection efficaces. L'Etat apportera ainsi son soutien financier aux propositions les plus efficaces dans le cadre du programme d'aide à la recherche et à l'innovation technique pour le cinéma, l'audiovisuel et le multimédia (Priamm). (Christine Weissrock - Atelier Paribas)